Sign in
Download Opera News App

 

 

Mécontentement/des commerçants et des transporteurs annoncent des journées ville morte

Mer0812211950

Image d'illustration, source: internet

On croyait l'affaire définitivement réglée après que les autorités d'Abidjan ont donné l'ordre de lever le corridor de Zegban dans la localité de Fresco après l'opération ville morte qui avait paralysé cette ville et celle de Sassandra le 19 Novembre dernier. Mais que non. Puisque ce Mardi 07 Décembre 2021, nous apprenons des responsables des syndicats de transporteurs et de commerçants que les douaniers dont ils contestaient la présence à ce corridor qui avait été incendié pendant les contestations de Novembre sont de retour. "Nous avons eu une rencontre avec l'autorité préfectorale de Sassandra toute la matinée de ce Mardi lorsque nous avons appris que le corridor avait été réinstallé. Et on nous a laissé entendre que c'était une décision de la hiérarchie qui ne pouvait être contestée. En conséquence, nous nous organisons à notre tour pour une nouvelle opération ville morte à Sassandra et Fresco dès ce Lundi" nous a confié l'un de ces responsables syndicaux.

De fait, les commerçants et transporteurs reprochent selon eux aux agents des douanes, de les soumettre à un racket qu'ils ne cessent de dénoncer sans succès depuis des années. Ils paieraient selon eux à ce corridor qui, disent-ils ne figure pas au nombre des 33 légaux que compte la Côte d'Ivoire, 80 mille francs par voyage en Massa et 100 mille francs pour les Vario, chose qui impacte à leur sens négativement le coût de la vie qu'ils jugent très élevé dans la région. À ce même corridor officient aussi la gendarmerie et la police. Mais les contestataires disent ne pas se plaindre d'eux. Lors des premiers mouvements d'humeur en Novembre, ils avaient exigé soit le démantèlement du corridor, soit le départ définitif de la douane, mais tout leur avait été refusé dans un premier temps avant qu'ils n'aient gain de cause au lendemain de l'opération ville morte qui a vu le corridor partir en fumée. Avec ce retour des agents des douanes qui eux avaient évoqué lors d'une rencontre avec le préfet de Sassandra, une position stratégique tant au plan sécuritaire qu'économique, il va s'en dire que la hache de guerre est à nouveau déterrée entre eux et leurs accusateurs. Si l'initiative de l'opération ville morte à Fresco et Sassandra venait à se concrétiser Lundi prochain, il est clair que les populations qui avaient souffert de la première expérience seront assurément les plus grandes perdantes.

SRANKPAWA BOUAKE Mer0812211930

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

Fresco Novembre Sassandra

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires