Sign in
Download Opera News App

 

 

Terrorisme en Afrique : L’Afrique de l’Ouest peut-elle gagner la guerre contre le terrorisme ?

Les attentats sont devenus un phénomène global, qui peut frapper n'importe qui, n'importe où et à n'importe quel moment .


Il est vrai que le chef de la DGSE a apporté des éléments de preuve précis et spectaculaires, notamment une vidéo tournée au cœur d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmo), lors d’une réunion de ses principaux chefs, à en croire la restitution qui en a été faite par la presse française. Cela ne change rien au fait que le projet d’expansion des groupes jihadistes vers le Golfe de guinée n’est pas nouveau, et qu’à bien y réfléchir, cette expansion, qui équivaut à une dispersion des acteurs de la violence, relève au moins autant d’une stratégie de survie que d’une volonté pour Aqmi, ou d’autres, d’étendre leurs influences.

Plusieurs sommets on eu liée entre les nations de west africaine mais toujours pas de stratégie concrète pour lutter contre ces hommes armés.


D'où vient le terrorisme en Afrique ?


Dépuis la mort de guide Libyen Mohammad Kadhafi en 2011 après un soulèvement populaire contre lui ! En effet Mouammar Kadhafi et ses gardes du corps se seraient alors réfugiés dans un tunnel de drainage des eaux passant sous la route où leur convoi a été intercepté, après quoi il aurait été capturé .

Depuis la mort de l'homme qui œuvrait pour une Afrique unie a été assassiné et voilà l'homme qui avait un plan pour empêcher les terroristes perdait la vie et maintenant en 2021 Le terrorisme s'étendre sur le continent Africain .Cependant dépuis la mort du guide Libyen Mohammad Kadafhi le terrorisme a prit une large progression sur le continent Africain .En effet l'homme qui faisait tout pour le tout pour une Afrique meilleure a été accusé de dictateur et chassé du pouvoir par un soulèvement populaire . Les occidentaux auraient joué un essentiel dans ce soulèvement qui a conduit à sa mort .

Alors Les pays sont alors obligés de signés des accords avec les occidentaux afin de battres le terrorisme sur le continent !

La provenance des ces groupes des principaux groupe terroristes :

Boko Haram 

fondé en 2002 au Nigeria, son nom signifie "l'éducation occidentale est un péché". Son objectif ? Instaurer la charia, la loi islamique. A ses débuts, le groupe est considéré comme une secte violente d'illuminés radicaux qui se finance grâce au banditisme. Jusqu’en 2009 où une attaque du groupe radicalisé fait 800 morts. En 2014, 276 lycéennes sont enlevées dans leur établissement scolaire de Chibok, au Nigeria. Le groupe a depuis prêté allégeance à Daech. En 2016, le gouvernement nigérian a affirmé avoir éradiqué Boko Haram.


Aqmi 

Al-Qaïda au Maghreb islamique est le fruit de l’allégeance du GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat) à Al-Qaïda. Le GSPC avait été créé en Algérie en 1998. Le but d’Aqmi : renverser le gouvernement algérien pour instaurer un califat islamique, entre le nord du Mali, le Niger occidental et la Mauritanie orientale. Mais aussi multiplier les attaques contre des cibles occidentales. En novembre 2013, deux journalistes français de RFI ont été assassinés par l'organisation.

Ansar Al Charia : Groupe le plus radical de la mouvance salafiste tunisienne, Ansar al-Charia a été lancé en avril 2001 et revendique l’instauration de la loi islamique en Tunisie et en Libye.

Ansar Dine

 crée en 2011, Ansar Dine signifie "défenseurs de la foi". Le groupe, qui appelle régulièrement à combattre la France et ses alliés, est "parrainé" par Aqmi, qui souhaite ainsi étendre son emprise au Sahel, et plus particulièrement dans le nord du Mali, où elle prône l’instauration de la charia.



Après le Mali et Burkina Faso ,La côte d'Ivoire dans le viseur ?


En effet d'après plusieurs informations la côte d'Ivoire serait dans le viseur des terroristes preuves le pays a été attaqué à plusieurs reprise par ces hommes armée .Les terroristes fait le tout pour le tout pour pénétrer la terre ivoirienne en passant pour le Nord lieu où il y'a déjà eu deux attaques terroristes (Kafolo) .

Le nouveau Ministre de la défense T.Brahima affirmait au debut d'Avril apres la 2eme attaque de Kafolo "L'armé ivoirienne est prêt pour protéger son territoire contre quiconque" !Alors Voilà chères ivoiriens rassurez vous .


-Quel rôle joue l'armée Française face au terrorisme en Afrique


Pour l’aider à lutter contre le terrorisme, la France est présente en Afrique par le biais de ses bases ci dessous:

Sénégal : 350 soldats présents sur place. Les forces françaises assurent la défense des intérêts français ainsi que l'appui aux déploiements opérationnels dans la région. Elles incluent des forces terrestres, navales et aériennes.

Côte d’Ivoire : 950 soldats présents sur place. Après la fin de l'opération Licorne en 2015, les Forces françaises en Côte d'Ivoire (FFCI) ont un statut de force de présence dans une zone d'intérêt stratégique pour la France. Elles sont centrées à Abidjan.

République centrafricaine : Après la fin de l'opération Sangaris en 2016, 350 soldats français restent en Centrafrique pour appuyer les 12 500 pacificateurs de la Minusca.

Gabon : 350 soldats sur place. Les Eléments français au Gabon (EFG) assurent la défense des intérêts français ainsi que l'appui aux déploiements opérationnels dans la région. Ils sont basé à Libreville.

Enfin l'opération Barkhane : basée au Burkina Faso, en Mauritanie, au Mali et au Tchad rassemble 4 000 soldats. Lancée en 2013, l'opération s'est d'abord appelée Serval jusqu'en juillet 2014


Bamako appelle Paris à la rescousse 

Tous ces soldats français basés sur le continent africain jouent un rôle important. En 2012, par exemple, Bamako appelle la France à la rescousse. La capitale malienne fait l'objet d'un coup d'État organisé par une alliance de rebelles touaregs et de combattants islamistes (certains affiliés à AQMI). C'est le début de l'opération Serval. Une opération réussie pour la France, qui libère en quelques jours les villes du Nord du Mali. 

Mais la présence de l'armée française en Afrique ne fait pas l'unanimité. Certains y voient le retour de la "Françafrique", jeu de mot utilisé pour désigner la relation spéciale, souvent qualifiée de néocoloniale, établie entre la France et ses anciennes colonies. D'autres pointent du doigt le coût des opérations, l'inefficacité et la prolongation des missions sur place, mais aussi les Accusations de viols en République centrafricaine. Des scandales qui peuvent amener à s'interroger sur la pertinence et le rôle militaire de la France en Afrique. 



*L'Afrique pourra t-elle s'en sortir s'en l'armée française ?

Content created and supplied by: Lelionceau (via Opera News )

afrique maghreb islamique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires