Sign in
Download Opera News App

 

 

Pulcherie Gbalet après sa libération : " On m'accuse de complicité avec des djihadistes "

L'affaire a pris une autre tournure. Et c'est le moins qu'on puisse dire. Interpellée à l'aéroport international Félix Houphouët Boigny d'Abidjan le 3 août dernier alors qu'elle rentrait de Bamako, madame Pulcherie Edith Gbalet est soupçonnée d'avoir rencontré des djihadistes lors de son séjour dans la capitale malienne. Pire, la présidente du conseil d'administration de l'ONG Alternative Citoyenne est accusée de vouloir porter un coup d'arrêt au régime Ouattara au pouvoir en Côte d'Ivoire. Et ce, en complicité avec des djihadistes maliens.

D'où l'interpellation mercredi dernier à l'aéroport international Félix Houphouët Boigny d'Abidjan de la présidente de la société civile ivoirienne. En tout cas, c'est ce qui ressort des échanges téléphoniques que nous avons eus ce jeudi 4 août avec madame Pulcherie Edith Gbalet pour en savoir davantage sur les raisons qui ont conduit à son arrestation.

" Je voudrais vous épargner les tracasseries policières que j'ai subies à l'aéroport le mercredi 27 juillet 2022, date de mon départ d'Abidjan pour Bamako où j'ai été invitée par les organisations de la Société civile malienne (...). Je m'attendais donc plus ou moins à ce qui s'est passé à mon retour, c'est à dire, mon arrestation ", nous a-t-elle révélé. Et Pulcherie Gbalet d'ajouter :

" J'ai été conduite à la Préfecture de police d'Abidjan où il m'a été demandée d'expliquer les raisons de mon déplacement au Mali. Ce que j'ai fait bien évidemment. Mais le Préfet de police qui conduisait lui-même cette audition, ne semblait pas satisfait des réponses à ses questions. Il m'a accusée plutôt de complicité avec les djihadistes maliens avec lesquels je serais de mèche pour déstabiliser, selon lui, le régime ivoirien. Ce que j'ai réfuté catégoriquement (...). J'ai a été certes remise en liberté mais je dois y retourner le mardi 9 août prochain pour la suite ". Voilà qui est clair.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

Bamako Pulcherie Edith Gbalet

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires