Sign in
Download Opera News App

 

 

Niger : le convoi militaire français chassé du Burkina Faso, fait deux morts (Reuters)

Bloqué pendant une semaine à l'entrée de la ville de Kaya, au Burkina Faso, le convoi militaire français s’est heurté à de nouvelles manifestations ce samedi 27 novembre 2021 dans la ville de Tera à l’Ouest du Niger. Les soldats français ont ouvert le feu sur les manifestants faisant deux (2) morts et seize (16) blessés selon Reuters.

L’information publiée par le confrère Reuters, a été livrée par Hamma Mamoudou le maire de ladite localité. Les véhicules blindés et les camions logistiques de l’armée française ont bloqué après avoir franchi la frontière du Burkina Faso. C’était à Tera où le convoi s'était arrêté pour passer la nuit.  Comme au Burkina Faso, les manifestations s’insurgent contre l'échec des forces françaises à arrêter la violence croissante des militants islamistes. D’autres sont persuadés des théories du complot selon lesquelles la France soutient secrètement les militants pour justifier sa présence militaire continue dans ses anciennes colonies

« Les soldats français et la police militaire nigérienne avaient tiré des coups de semonce pour disperser les manifestants qui tentaient de piller et de saisir des camions. », fait savoir le colonel Pascal Ianni, porte-parole de l'armée française, sans évoquer la question des décès. Le convoi a ensuite pu continuer sa route vers la capitale Niamey. Burkina Faso, Mali, Niger…la colère monte contre la présence militaire de la France dans ses anciennes colonies.  

Cyrille NAHIN

 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires