Sign in
Download Opera News App

 

 

Terrorisme : ce qui se cache derrière les attaques terroristes de Kafolo

29 mars 2021, puis 11 juin 2021. A deux reprises, un village du Nord de la Côte d'Ivoire est la cible des djihadistes. ''Pourquoi Kafolo ?'' se demandent nombre d'ivoiriens. Dans le numéro 6832 de ce lundi 12 avril 2021, nos confrères du quotidien L'Inter répondent à cette question.

Faisant frontière avec le Burkina Faso, ce village de deux mille âmes donnent accès au parc national de la Comoe, qui serait la base arrière idéale. Par dessus l'immensité du parc et la possibilité de s'y cacher sur un terrain diversifié entre montagnes, plaines et forêts, il s'avère être une réplique de Canaan, la terre où coule le lait et le miel selon les Saintes écritures notamment la Bible.

Plus vaste parc national de la Côte d'Ivoire et l'un des plus grands de l'Afrique de l'ouest, il est à cheval sur les départements de Téhini et Doropo au Nord, de Bouna au Nord-Est, de Nassian au Sud et Dabakala au Sud-Est, ainsi que Kong à l’Ouest et au Nord-Ouest.

Eau, poissons et viandes, les ressources naturelles surabondent. En somme, cette zone séparée du Burkina Faso par le fleuve Comoe, est très peu peuplée. Puis le parc de la Comoe offre la possibilité de se cacher, de s'organiser pour lancer une attaque.

À l'instar de la forêt du Mont Peko qui a servi de base au chef milicien Burkinabé Ouedraogo Rémi dit Amade Ouremi, Kafolo est la porte d'accès à un trésor naturel pour vivre aisément de la nature, opérer des activités commerciales illicites et mener des attaques terroristes.

Les autorités ivoiriennes le savent si bien que Kafolo doit être une tour imprenable pour la sécurisation du territoire national.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

burkina faso côte d'ivoire djihadistes kafolo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires