Sign in
Download Opera News App

 

 

Macron giflé en France : en Afrique, ce serait suicidaire de le faire

Emmanuel Macron a reçu une gifle mémorable ce 8 juin dans la Drôme. Un geste qui, s'il était fait sur un chef d'Etat africain serait considéré comme celui d'un kamikaze, c'est à dire suicidaire.

Emmanuel Macron giflé par un homme lors d'un déplacement dans la Drôme

Alors que le chef de l'État français s'était rendu dans un lycée hôtelier de Tain-l'Hermitage dans le département de la Drôme, il s'est vu administré une gifle devant un grand nombre de personnes venues l'accueillir. Cette scène a été capturée par les téléphones portables et diffusée en boucle toute cette journée sur les grandes chaines d'actualités internationales comme France 24. 

Emmanuel Macron giflé au cours de son déplacement dans la Drôme | Le  HuffPost

Le "gifleur de Macron" et son acolyte ont été arrêtés et n'ont subit certainement aucun traitement dégradant. La France pays berceau des droits de l'homme sait ménager ce genre d'aliénés. Ils vont comparaitre le plus tôt possible devant un juge et écoper d'une peine moindre, c'est sûr! Les démocraties européennes ont ce chic où les citoyens ont ce pouvoir d'exprimer leur ral-bol de cette manière sans vraiment être grandement inquiétés dans leur intégrité physique. Nicolas Sarkosy, François Hollande ont eux aussi reçu des tomates et de la farine sur la tête. C'est à croire que c'est une spécificité française que de maltraiter les Présidents de la République. En Afrique le faire, ce serait presque signer son arrêt de mort !

La sécurité des chefs d'État en Afrique, une affaire privée – Jeune Afrique

Il faut dire qu'après de nombreuses crises politiques et de nombreux coups d'états en Afrique, les services de sécurité des Présidents africains se sont drastiquement renforcés. Plusieurs cordons de sécurité sont mis en place lorsque qu'un Chef d'Etat doit apparaitre en publique. Il est donc très difficile pour une personne quelconque d'approcher la plus haute autorité de ces pays africains. Encore que si vous réussissiez à le faire, il vous faudrait détourner l'attention de leurs gardes rapprochées aux aguets et très fébriles. Vous risquez de vous prendre une balle avant même que vous ne commenciez l'action. Au cas où vous restez en vie, on imagine l'énorme baston que vous allez recevoir. Les conséquences pourraient être dramatiques pour un potentiel gifleur de président africain. C'est très risqué et les gens n'y pensent même pas ! Ce serait un suicide que de vouloir tenter une telle entreprise.

Suisse: les gardes du corps de Paul Biya, président camerounais, condamnés  après leur arrestation - Le360afrique.com

Jamais cela ne s'est vu en Afrique ou cela, du si cela a été fait les faits on été gardé soigneusement. Car en Afrique, un Chef de l'Etat est très respecté, on lui voue un énorme culte de la personne. En Afrique, gifler un Chef de l'Etat, ce serait comme si vous tentiez de faire un coup d'état. Vous serez alors considéré comme un vil rebelle avec tout ce que cela implique comme conséquences fâcheuses pour vous. Votre sort sera d'aller croupir de nombreuses années dans les pires geôles dans le meilleur des cas. 

Content created and supplied by: JAKMA (via Opera News )

afrique emmanuel macron france

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires