Sign in
Download Opera News App

 

 

Afrique de l'ouest: les armées s'unissent pour lutter contre les djihadistes

ATTAQUES : PLUSIEURS SOLDATS TUES ET DES JOURNALISTES INTERNATIONAUX PORTES DISPARUS

Les autorités d'Etat ouest-africaines de plus en plus inquiets face ce ennemi invisible

Depuis plusieurs années maintenant l'Afrique de l'ouest est devenue le terrain de jeu principal des djihadistes. Nul ne connait la motivation. Selon certains experts cela est lié à la richesse que renferme les sous-sols de ces Etats. Plusieurs pays ont sonné l'alerte et tentent par tous les moyens de ralentir ou même anéantir cette menace. Débuter au Nigeria avec le Boko Haram, plusieurs ont été par ciblés par la suite. Le Mali, Burkina Faso, la Côte d'Ivoire maintenant.

Plusieurs réunions ont lieu entre les chefs d'Etats afin de lutter ensemble contre le même ennemi qui devient plus en plus menaçant et grandissant mettant en péril la vie de millions d'habitants.

25 avril 2021, Nigéria, une vingtaine de véhicules de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest a attaqué un convoi militaire dans la périphérie de Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno, au moins 31 morts dans le camp miliaire nigérian.

Deux militaires interrogés ont relaté les faits « Dans l’embuscade des terroristes, nous avons perdu trente et un soldats, dont leur commandant qui était un lieutenant-colonel », a déclaré un officier de l’armée sous le couvert de l’anonymat. Le convoi acheminait des armes vers Maiduguri lorsqu’il a été attaqué, a déclaré une deuxième source militaire qui a donné un bilan similaire. « Les terroristes sont arrivés dans plusieurs camions, dont quatre véhicules blindés et ont engagé le convoi dans une bataille féroce », a déclaré le second officier.

Burkina Faso qui subit des attaques constamment a été encore dans le viseur de l'ennemi. Une attaque dans l'est du pays auraient permis aux assaillants de mettre la main sur des journalistes espagnols. Par ailleurs, l'Espagne aurait confirmé la mort des deux journalistes dans un communiqué de l'Etat, mardi. Attaque contre un convoi de lutte contre le braconnage.

En Côte d'Ivoire, c'est Kafolo et Tehini qui ont subit les sévisses des djihadistes. Selon un communiqué de l'etat ivoirien aucun mort n'a été décrété dans l'armée. Cependant, des blessés auraient été signalé dans le camp adverse. Les autorités ivoiriennes auraient pris de sécuritaire afin d'éviter et surtout garantir l'équilibre et la paix dans le pays. Toutefois, la population devrait joué un rôle majeur dans cette lutte contre un ennemi qui a l'art du camouflage.

Tous ensemble le Mali, le Nigéria, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso vont-ils y arriver ?

Que Dieu protège les populations !

Laissez une prière en commentaire pour ces pays !

Content created and supplied by: 24hInfos (via Opera News )

afrique de l'ouest boko haram nigeria

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires