Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : Trop de mécontents dans la politique ivoirienne

Trop de mécontents chez les politiques ivoiriens et la présence de l’ancien président Blaise Compaoré sur le sol, ne semble pas non plus arranger les choses. Aussi, la Côte d’Ivoire est devenue la cible des djihadistes et les ivoiriens semblent pris en otage. La guerre des mécontents aura-t-elle lieu ?

Soro Guillaume est fâché et il est parti. Dans sa rancœur, il implore tous les jours la vengeance. Le président Henri Konan Bédié aussi fâché contre son ancien jeune frère Mabri Toikeusse, aussi mécontent, toujours prêt à bondir sur la proie. Le président Ouattara aussi, n’a plus de sommeil tranquille, Blaise Compaoré qui est cité à comparaitre devant la justice de son pays et continue de croupir sur le sol ivoirien et dont les burkinabé attendent son extradition pour respirer, tout ça pèse trop dans la stabilité sociopolitique ivoirienne.

Les ivoiriens sont pris en otage par les mécontents et tous les jours les mécontents se multiplient. Voilà ces attaques perpétuées qui finissent toujours par des pertes en vie humaine, et ça va durer pendant combien de temps ? L’instabilité qui règne au nord où tous les jours on déplore des pertes en vies humaines, pendant combien de temps, les forces armées tiendront ?

Quand le camp des mécontents s’insulte on dirait qu’ils ne se sont jamais assis un jour pour prendre un petit café. Le président Ouattara sait très bien que Soro Guillaume a ses hommes qui continuent de le vénérer et ces personnes sont prêtes à mourir pour lui. Qu’est-ce qui prouve que de fil en aiguille, des recrutements ne se font pas pour faire agir leur mécontentement en vraie guerre. Tous ces mécontents, connaissent les rouages de la guerre. Il y en a qui ont financé des guérillas et d’autres, en ont pris goût que sans le sang ils n’en dorment pas.

Les ivoiriens sont pris en otage et on ne sait pas avec qui on marche dans les rues et quand ils peuvent déclencher leur détonation pour faire exploser et tuer des milliers d’innocents. Les ivoiriens se promènent tous les jours avec la peur au ventre à cause des règlements de compte des mécontents, dont on ne sait jamais à quel moment tout peut arriver de pire.

Quand on fait déjà le bilan, des tués sur ces fronts, l’armée ivoirienne, en paie tout de même. Pourquoi, ces mécontents ne mettent-ils pas l’intérêt du pays au centre de leur vengeance pour apaiser leurs rancœurs afin de rassurer les populations meurtries et apeurées ?

Qui ne sait pas que Soro lui seul, est milliardaire et s’il veut recruter des terroristes, qui peut l’en empêcher, encore qu’il ne soit pas content. Le pays tout entier aussi est mécontent de tout ce qu’il vit. Que faire donc ?

Il y a trop de mécontents en dehors du pays qui ruminent leur rage de botter leurs frères d’hier, devenus ennemis aujourd’hui et voilà des terroristes qui semblent envahir toute la Côte d’Ivoire entière.

Que doit faire le peuple de Côte d’Ivoire, c’est simplement redoubler de vigilance, collaborer avec les forces de sécurité et les renseignements généraux. Ils sont tout le temps dans les temples, c’est l’occasion de prier de manière sincère pour implorer tous leurs Dieux à agir pour leur protection devenue trop délétère et inquiétante.

                                                          Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

côte d'ivoire henri konan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires