Sign in
Download Opera News App

 

 

Faudrait-il s'inquiéter des attaques des postes militaires ?

Dans la nuit du mardi 20 avril au mercredi 21 avril 2021 au environ de 3 heures du matin, le groupement militaire basé à N'Dotré entre la Commune d'Abobo et celle d'Anyama a été attaqué par des individus qui ont été par la suite identifiés par nos autorités policières et militaires comme des ressortissants libériens. Il faut préciser que cette indentification des assaillants a été possible grâce au fait que deux entres eux ont été abattus et un blessé, capturé après.

Les faits ont révélé que ces trois individus étaient des mercenaires provenant du Libéria et engagés par un certain Monsieur Boka compte tenu du contrat non signé qu'ils avaient en leur possession. Alors qui est ce Monsieur Boka qui les a engagé? A quel dessein les a-t-ils engagé ? Surtout que nous a t-on informé que ces trois individus détenaient une arme et deux machettes qui on été saisies par les autorités. Voulaient-ils réellement attaquer par surprise une base militaire comme le faisait on s'en souvient encore le "Commando invisible" dans le but de récupérer des armes? Les autorités ont pu identifié ce fameux Monsieur Boka?

Ce type d'attaque ne serait pas nouveau en Côte d'Ivoire car au plus fort moment de la crise post électorale de 2010, un commando appelé le commando invisible menait ce genre d'attaque sur les commissariats et les postes de contrôle de l'armée afin de récupérer des armes. Aussi, faut il souligner que le terrain de la Côte d'Ivoire n'est pas nouveau pour les mercenaires libériens qui ont pris une part active dans la crise ivoirienne de 2010.

Il faudrait que les enquêteurs produisent très incessamment des résultats probants afin de situer les responsabilités dans ces attaques et les forces de l'ordre devrait passer un marché avec le survivant afin de révéler l'identité des commanditaires.

Content created and supplied by: L'informateur225 (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires