Sign in
Download Opera News App

 

 

Drame d'Inata : que révélait le rapport rejeté par le président Roch Kaboré?

C’est le 14 novembre 2021 que le détachement militaire d’Inata a été victime d’une attaque terroriste avec 57 gendarmes qui ont perdu la vie. Ce drame a soulevé des interrogations sur le ravitaillement des soldats et sur la relève dans ce détachement.

A la suite de cette attaque, le président Roch Kaboré était monté au créneau et avait demandé un rapport d’enquête de l’Inspection générale des armées sur le drame d’Inata qui devait être remis en main propre le 30 novembre 2021. Mais alors que le Ministre de la Défense a transmis le rapport tant attendu par les Burkinabè à la date convenue, le Chef de l’Etat, Roch Kaboré a rejeté les conclusions du rapport d’enquête de l’Inspection générale des armées sur cette attaque. Pour cause, le président estime que ce rapport ne contiendrait pas assez d’éléments pour situer clairement les responsabilités des uns et des autres dans la chaîne de commandement et présenterait également beaucoup de zones d’ombre. Le président Roch Kaboré a donné, selon l’AIB, un délai de 10 jours, à partir du 03 décembre 2021, pour qu’un retour lui soit fait.

Mais pourquoi, pourrait-on se demander. Que contenait ce rapport ? Ou est ce une ruse pour gagner encore du temps afin d'atténuer la colère de la population ? Nul ne peut répondre à ces questions, mais une chose est sûre, si c'est parce que le rapport semble incohérent et ne donne pas une véritable explication de ce tragique accident, il faut être sur que le président ne pourra trouver ce qu'il cherche. Pourquoi ?

D'abord, depuis son discours du 25 Novembre, le président Roch Kaboré a opéré de nombreuses nominations dans la hiérarchie, et qui dit nomination veut dire que ceux qui occupaient ces postes ont simplement et purement été remplacé.

Les véritables questions qui doivent trouver réponses pour que la vérité éclate sont les suivantes : Est ce que les éléments manquants pourront être trouvés avec une prolongation de 10 jours? Que contenait le premier rapport pour qu'il soit refusé ? Le Président dispose t-il d'information qui ne sont pas en phase avec les conclusions du rapport fourni ? Étant donné que c'est le tout nouveau inspecteur général des forces armées qui était chargé de cette enquête, devrait-il rendre le tablier? Pourquoi ne pas avoir confier cette enquête à une expertise extérieure pour situer clairement les responsabilités? D'autant plus que l’ASCE-LC est l'organe de contrôle et de lutte contre la corruption dans le pays ? Comment l’armée peut elle faire elle même sa propre évaluation ? Si toute la chaine est fautive, comment s'attendre à ce que celle-ci se fasse hara-kiri ? Vues les récentes nominations des jeunes, comment espérer qu'une personne ayant déjà perdu son poste puisse encore armer le pistolet qui servira à tirer sur elle?

Tant que ces questions ne trouveront pas de réponse, il sera vraiment difficile de fournir un rapport qui relate toute la vérité.


N'oubliez pas de laisser votre avis et de partager l'article. abonnez vous à notre page.

Content created and supplied by: Master1Gam (via Opera News )

président roch kaboré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires