Sign in
Download Opera News App

 

 

Djihadisme : pourquoi l'Union Africaine a-t-elle peur d'agir au Sahel ?

Malgré que tous les voyants soient au rouge au sujet de la sécurité dans le Sahel, l'Union Africaine reste de marbre. Aucune action significative pour aider les pays en proie au djihadisme n'a vu le jour jusquà présent. Cet immobilisme ne s'explique pas !

32e sommet de l'Union africaine : année des réfugiés, des rapatriés et des  personnes déplacées internes | Le Partenariat Afrique-UE

Alors que l'un des principes de charte de l'Union Africaine instituée le 26 mai 2001 institue dans son article 4, alinéa h consacre « le droit de l’Union d’intervenir dans un Etat membre sur décision de la conférence, dans certaines circonstances graves, à savoir : les crimes de guerre, le génocide et les crimes contre l’humanité », rien n'est pourtant fait. Plusieurs pays membres de l'UA souffrent des nombreuses attaques djihadistes très sanglantes sans que cela puisse pousser l'organisation continentale à sortir de son immobilisme. Elle ne bouge le petit doigt que pour faire des déclarations qui ne sont suivies d'aucune action concrète sur le terrain.

L'UA va envoyer des troupes pour combattre les islamistes au Sahel - BBC  News Afrique

Le 17 février 2020, l'UA annonçait qu’elle comptait envoyer 3 000 soldats au Sahel pour tenter d’enrayer la progression du djihadisme et la dégradation de la sécurité dans la région. C'est Smaïl Chergui le commissaire de l'UA à la paix et la sécurité qui a fait cette déclaration il y a plus d'un an déjà lors d'une conférence de presse à Addis-Abeba consacrée à un sommet UA, Union européenne. Jusqu'à présent, aucun soldat de l'Union Africaine n'a encore rejoint le Sahel. Aucune force sous pavillon de l'UA n'est présente dans aucun des pays en proie aux attaques terroristes que l'on peut qualifier, de crimes de guerre. Le Niger, le Burkina Faso, le Mali, le Tchad, le Nigéria et maintenant la Côte d'Ivoire ne reçoivent pas de soutien significatif de l'UA. Alors que la France seul envoie près de 8000 soldats dans le cadre de la force Barkhane, avec 55 membres, l'UA est incapable de fournir 3000 soldats. Incompréhensible ! De quoi à peur l'Union Africaine pour tarder à envoyer ses soldats ? Mais plus que ces soldats , c'est une force internationale qui doit être mise en place le plus rapidement possible ! A quand donc cette conférence des Chefs d'Etats africains qui va décider cela ?

Si une guerre turco-égyptienne s'éclate ... l'équilibre des forces entre  les deux armées - MENA Study Center

Parmi les 55 membres de l'UA, au moins dix pays, s'ils se coalisaient, pouraient faire du phénomène du djihadisme un lointain souvenir. Le Maroc, l'Egypte, l'Algérie, le Rwanda, l'Afrique du Sud, le Nigéria, l'Ethiopie, l'Angola ont des niveaux d'équipement militaire en mesure de faire face à ces quelques troupes de djihadistes. Il ne suffit qu'à l'Union Africaine de faire une injonction aux pays africains qui la constituent de fournir hommes et matériels pour mettre en place une force d'intervention en mesure de solutionner les agressions que subissent les pays membres de l'organisation continentale africaine. Il ne s'agit pas de problème interne aux pays, mais d'un problème de sécurité internationale qui les engage tous. Le pourissement de la situation sécuritaire est une menace continentale. Il est encore temps de prendre des mesures efficaces. Tout comme les pays occidentaux se retrouvent dans l'OTAN, l'UA devrait réussir à imposer aux pays africains leur particpation à la lutte contre le terrorisme.

Le nouveau président de l'Union africaine appelle à la solidarité des pays  africains - Abidjan.net

Il ne manque que la volonté des dirigeants de l'UA pour enrayer ce phénomène de djihadisme qui profite de son attentisme pour se répandre comme la peste dans les états africains. De quoi a peur l'UA alors que la résolution de cette insécurité grandissante est assez simple. Certains opposent les difficultés financières, cependant 55 pays peuvent si la volonté y est, trouver les moyens de constituer une force qui sera bénéfique à eux tous. 

DÉCLARATION DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ORGANISATION DES ÉTATS D'AFRIQUE,  DES CARAÏBES ET DU PACIFIQUE À L'OCCASION DE LA JOURNÉE DE L'UNION AFRICAINE  | ACP

Content created and supplied by: JAKMA (via Opera News )

djihadisme sahel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires