Sign in
Download Opera News App

 

 

Cameroun, des fonds alloués au covid-19 détournés, des passeports de ministres seront confisqués

Les passeports des ministres, agents de l'état et opérateurs économiques seront confisqués avec interdiction de sortie du territoire Camerounais.

Touché par la pandémie du Covid-19 comme la plupart des pays de la planète , le Cameroun a mobilisé 53 milliards à travers le trésor public. insuffisants pour faire face à une criminelle pandémie, le Cameroun sollicite et obtient en 2020 une enveloppe de 135 milliards de francs CFA auprès du fonds monétaire international. sauf que, comme à l'accoutumée, les appétits voraces de certains vont destiner une grande partie des 180 milliards à des fins personnelles, au point où les bailleurs de fonds demandent que la lumière soit faite sur la gestion de cette somme.

le tribunal criminel spécial est donc mis à contribution pour enquêter, juger et condamner les auteurs, co-auteurs et les complices des détournements de fonds alloués à la lutte contre la pandémie du Covid-19. au cours de cette enquête judiciaire, passeports et documents de voyages de certains mis en cause seront retirés selon notre source, compte tenu naturellement de la gravité des faits. au total, vingt et un ministres sont attendus dans le cadre de cette enquête.

Chacun devra apporter des justificatifs fiables sur l'utilisation des fonds alloués à la lutte contre la pandémie depuis l'année 2020. depuis l'annonce des poursuites sur la très haute instruction du chef de l'état, le sommeil a quitté de jour comme de nuit les autorités concernées par la gestion du Corona virus.

la pression est très forte, le Cameroun étant sur un calendrier avec le fonds monétaire international, au sujet du financement de son économie. sans cette lumière, les chances d'un accord de financement sont minimes pour ne pas dire nulles. le gouvernement camerounais en est conscient et n'a pas droit à l'erreur.

Mathias Zakam

Content created and supplied by: Zakam (via Opera News )

Cameroun Covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires