Sign in
Download Opera News App

 

 

Voilà l'objectif des assaillants en attaquant le camp de N'dotré, selon le porte-parole de l'armée

Ce Jeudi, au journal télévisé de 20h, sont intervenus le commissaire du gouvernement et le porte-parole de l'état major des armées de Côte d'Ivoire. Le dernier cité a bien voulu faire le point de la situation de l'attaque de la base militaire de N'dotré.

Le colonel Boubacar Sakho, porte-parole des armées, a d'abord demandé à la population de vaquer à leurs occupations et ne pas tomber dans la psychose. Il affirme que les différentes manœuvres qui ont eu lieu, était juste un ratissage après l'attaque de la base militaire de N'dotré. Ensuite, il a relaté les circonstances de cette attaque.

En effet, le colonel Boubacar Sakho à expliqué que c'est dans la nuit du 20 au 21 Avril, à 01h15 que la base militaire a essuyé des tirs au niveau du poste de police (l'entrée principale du camp). << Les éléments présents ont répondu à ces tirs et ces échanges de tirs ont mis en déroute les assaillants qui essayaient évidemment de pénétrer dans le camp >>, a-t-il révélé.

Le porte-parole ajoute qu'après les chaudes empoignades, quatre assaillants ont pu être neutralisés. Selon lui, le camp qui a été attaqué est occupé par le bataillon projétable ivoirien. Un bataillon que la Côte d'Ivoire a constitué et formé afin d'assurer la relève du contingent ivoirien qui se trouve à Tombouctou, au Mali. En attaquant cette base, les assaillants avaient certainement d'autres objectifs derrière la tête.

C'est objectifs, l'armée semble en savoir davantage. << Nous pouvons affirmer que l'objectif ou l'intérêt des assaillants n'était pas de prendre la base. Nous pouvons raisonnablement dire que l'objectif peut être une mainmise sur l'arsenal militaire pour d'éventuelles opérations de grandes envergures >>, a-t-il précisé. Le Mobile de l'attaque semble donc connu par. Il s'agissait pour les assaillants de récupérer des armes pour d'autres missions.

Concernant les armes prises sur les assaillants, le colonel Boubacar Sakho semble dire que l'armée n'a rien inventé. << Ce sont les documents, les matériels que nous avons recueilli après la déroute des assaillants. C'est ce que nous avons en notre possession que nous avons présenté >>, s'est-il justifié.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

boubacar sakho côte d'ivoire mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires