Sign in
Download Opera News App

 

 

TERRORISME: Boko haram tue, 92 soldats tchadien, à la suite d'une attaque

Les éléments de Boko Haram ont attaqué une position de l'armée tchadienne ce lundi 24 mars, vers 5 heures matin, dans une zone semi-insulaire située à une centaine de kilomètres de Bol, dans la province du Lac. Depuis plusieurs mois, le groupe djihadiste Boko Haram, dont l’insurrection est née au Nigeria en 2009, multiplie les actions dans la région du lac Tchad. À la frontière du Tchad, du Nigeria, du Niger et du Cameroun, cette étendue d’eau marécageuse est parsemée d’îles dont certaines sont devenues le repère des membres du groupe djihadiste, qui profitent entre autres d’un terrain qui les avantage.

Les affrontements entre l'armée tchadienne et Boko Haram ont pris fin vers 13 heures dans la zone du Lac, a indiqué après-midi un haut gradé de l'armée à Alwihda Info. Ils se sont déroulés pendant huit heures de temps. Se soldant par la mort de 92 soldats et 47 blessés.

Le président Idriss Déby Itno s’est rendu en personne sur les lieux de l’attaque mardi 24 mars pour « s’incliner sur le corps » des 92 soldats morts, a-t-il déclaré à la télévision tchadienne, précisant que c’était « la première fois » qu’il perdait autant. C'est la la plus importante perte jamais enregistrée par l'armée tchadiennes.

Le président Déby a pour cette situation décidé de rester dans la province du Lac, affirmant qu’il préparait une « réplique foudroyante ».

abonnés vous à mon compte pour plus de news


Blog: www.daily-africa.news.blog

Content created and supplied by: Paul-kanh (via Opera News )

Boko Haram Lac Nigeria

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires