Sign in
Download Opera News App

 

 

Couac à Mama : comment Gbagbo a tranché entre Koné Boubacar et Kuyo Téa

Couac à Mama, dans le village de Laurent Gbagbo, dans la Sous-préfecture de Ouragahio.  Le meeting géant d’accueil du président Laurent Gbagbo, le 27 juin 2021 a engendré une immense « pagaille ».

La rencontre entre Laurent Gbagbo et les populations venues de tous les horizons pour communier avec l’enfant du peuple, de retour de 10 ans d’exil a laissé un grand sentiment de déception des populations. Malgré tous les efforts consentis, elles n’ont pu voir ni entendre Laurent Gbagbo.

Selon des proches, le président Laurent Gbagbo non plus, n’a pas apprécié que la sécurité, le protocole, la sono aient fait autant défaillance au point de gâcher une rencontre aussi mémorable qu’historique. Il a donc rappelé d’urgence Koné Boubacar, son Directeur de protocole qui s'est retrouvé à Mama.

Mais l’Ambassadeur n’était pas le bienvenu à Mama.  Les éléments du secrétariat national à l’organisation du FPI qui l’accompagnaient ont été bloqués au grand portail. A en croire des sources, Il a fallu une intervention rigoureuse du président Laurent Gbagbo. « C’est le président qui a dit à Kuyo de laisser passer les éléments de Koné Boubacar. Il lui a signifié que c’est lui qui a fait venir Koné Boubacar et ses éléments "

C’est ainsi que les éléments de Koné Boubacar et ceux de Kuyo Narcisse ont travaillé ensemble. Et l’intervention de Laurent Gbagbo a permis de sauver la rencontre avec les chefs traditionnels et les cadres.

Mais dans tous les cas, le problème demeure. Dans les coulisses du parti de Laurent Gbagbo, on raconte que sur instructions du président Gbagbo, le responsable de la sécurité aurait signifié au vice-président chargé de l’organisation de passer la main à Kuyo Téa Narcise. Et beaucoup de militants attendent que le « père » règle ce problème pour de vrai.

                                              Germain Dahi

Content created and supplied by: Germaine_Dahi (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires