Sign in
Download Opera News App

 

 

Alliance PDCI-FPI/Guikahué avoue « Il y'a eu une animosité, il faut le reconnaitre à un moment »

(Les présidents Henri Konan Bédié du PDCI et Laurent Gbagbo du FPI heureux de se rencontrer/Photo Archives)

Du 27 au 28 juin derniers, le président Laurent Gbagbo était à Gagnoa, sa région, précisément à Mama, son village natal, dix jours après son retour en Côte d’Ivoire. Fils et député de la région, le professeur Maurice Kakou Guikahué s’est déplacé pour saluer son « frère » qui revient de loin.

De retour de Mama, grand artisan du rapprochement des deux grands partis de l’opposition, notamment le PDCI dont il est le secrétaire exécutif en chef et du FPI, Guikahué annonce que dans les jours avenir, le sphinx de Daoukro et le Woody de Mama vont se parler, en vue de la mise en place d’une alliance.

« Il y'a eu une animosité, il faut le reconnaitre. L’épreuve s’est passée à un moment donné », a-t-il avoué.

Et d’ajouter, « Nous sommes allés vers lui(Laurent Gbagbo, ndlr), j’ai été un missionnaire du président Henri Konan Bédié, au moment où c’était encore difficile et il m’a vraiment bien reçu, il m’a accueilli, ça débloqué la situation et on s’est rapproché ».

Selon l’information rapportée par la plateforme ‘’Mel Essis Media TV’’, d’un simple rapprochement, les deux formations politiques devraient passer à une étape supérieure, à savoir l’alliance.

« Soyez à l’écoute, peut-être bientôt les présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié vont se rencontrer, ça c’est tout à fait normal », a-t-il révélé.

« Là aujourd’hui, c’est un rapprochement entre le PDCI et le FPI qui peut aller à une alliance, je ne peux pas présager, mais aujourd’hui, nous sommes en bons termes », a soutenu le secrétaire exécutif en chef du PDCI.

Par ailleurs, le professeur de cardiologie a tenu à expliquer sa présence à Mama. Selon lui, c’était surtout en tant que ressortissants (certains cadres et lui, ndlr) de Gagnoa qu’ils sont allés saluer le président Gbagbo.

Y.K

 

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires