Sign in
Download Opera News App

 

 

Coût de la vie en Côte d'Ivoire: tout peut augmenter sauf ces produits

Jdi0807210925

Ce n'est un secret pour personne, le coût de la vie en Côte d'Ivoire est de plus en plus cher. Il ne se passe un jour sans que les consommateurs ne se plaignent de l'augmentation de presque tout ce dont ils ont besoin. Cela part des produits de première nécessité tels le riz, le savon, l'huile aux matériaux de construction et au transport en passant par les soins de santé.

À San Pedro par exemple, dans plusieurs boutiques de quartier où nous sommes passés, en l'espace de 2 mois les changements de prix à la hausse sont devenus quasi quotidiens. Le litre d'huile de cuisine servi à la pompe précédemment à 1000f est subitement passé à 1200f. La bouteille d'eau de javel de 1L 8 degré coûte désormais 600f au lieu de 500f. Le sac de riz Uncle Sam 100% brisure de 22,5 kg a lui fait un véritable bond, Passant de 10 mille à 12500f. Le kg de sucre en poudre blanc qui coûtait 700f a connu aussi une hausse de 100f. Pour ne citer que ces quelques articles. Le motif évoqué par les commerçants dans ces boutiques de quartier est que tout a augmenté chez le grossiste. Conséquences, certains de ces commerçants n'affichent plus les prix des articles comme le recommande les textes puisque les augmentations sont quasi-quotidiennes.

Mais s'il y a un domaine où la hausse des prix est aussi évidente, c'est bien dans celui de la santé où les médicaments sont aussi impactés. Exemples, Selon L. A pharmacien à Abidjan, Contalax comprimés utilisé dans le traitement de la constipation occasionnelle a connu une hausse exponentielle en passant de 1525f à 6915f. La simple vitamine CAC1000 qui nous permet de nous remonter en cas de fatigue est passé en 2 ans de 1850 après 2470, Syntocinon injection, généralement utilisé pour déclencher les contractions chez la femme enceinte est passé de 1350 à 1930. La poudre Baneocin, un antimicrobien et antibactérien était à1425f et maintenant 1820f. Les exemples sont légion. Qu'adviendra t-il d'une population qui ne peut ni se nourrir ni de soigner convenablement ? Il faut admettre que le contrôle de l'inflation peut être rendu difficile du fait que les intrants pour un certain nombre de produits sont importés, quand ce ne sont pas ces produits eux mêmes qui viennent de l'extérieur. Cependant le gouvernement ne peut se permettre de perdre la main sur les prix des produits alimentaires et pharmaceutiques qui nous maintiennent en vie. Il en est de même pour le transport des personnes et de tous ces produits. S'ils continuent d'être inaccessibles, il va s'en dire que nous allons tout droit vers une dégénérescence générale de la vie.

SRANKPAWA BOUAKE Jdi0807210925

Photo: Internet

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires