Sign in
Download Opera News App

 

 

David Alaba : Je ne suis pas venu ici pour me comparer à qui que ce soit

Bien qu'il ait commencé son discours dans un espagnol parfait ("Bonjour, bonjour, merci beaucoup pour l'accueil chaleureux"), David Alaba est rapidement passé à l'anglais, puis à l'allemand, pour exprimer ses sentiments en un jour aussi important que celui de sa présentation avec le Real Madrid.

"Je suis très fier d'être ici, très reconnaissant et désireux de mettre le maillot du Real Madrid et de me battre pour de nouveaux titres", a-t-il commencé en assurant les participants à la présentation.

Ensuite, Alaba, qui a déjà montré depuis le début qu'il est un joueur qui aime plus parler de terrain qu'au micro, s'est rendu en salle de presse pour se soumettre aux questions des journalistes et, surtout, expliquer les réponses à divers des questions qui étaient dans l'air : numéro choisi, position sur le terrain, objectifs pour l'avenir...

Quant à son numéro, hérité de Sergio Ramos, le joueur a assuré qu'"il n'y avait plus beaucoup de choix" et que, d'ailleurs, "le club le lui a offert". Cependant, il a clairement indiqué qu'il était conscient de la signification de ce nombre car il s'agit de l'héritage de Sergio Ramos, mais qu'il avait l'intention de "se mesurer et de l'honorer".

Et c'est qu'Alaba, qui arrive déjà au Real Madrid en tant que joueur entraîné (il a 29 ans) a également tenu à préciser qu'il n'arrive pas au Real Madrid afin qu'il puisse être comparé à n'importe qui. «Je suis David Alaba et je vais agir comme tel. Je ne suis pas venu ici pour me comparer à qui que ce soit ».

Malgré tout, l'Autrichien a avoué qu'il aurait aimé jouer avec Ramos parce que "c'est un leader" et qu'il était attristé par le départ de Zidane, bien qu'il soit heureux que le remplaçant choisi soit Ancelotti. "Je connais Carlo depuis notre séjour à Munich et nos relations sont excellentes", a-t-il déclaré.

Source : El mundo deportivo

Content created and supplied by: Noono-sports24 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires