Sign in
Download Opera News App

 

 

Piqûre de rappel : il y a 4 ans Alpha Condé voulait couper le cordon ombilical avec la France

A maintes reprises, Alpha Condé exprimait publiquement sa volonté de rompre les amarres avec la France. De la conférence sur l'émergence africaine fin mars 2017 à Abidjan au dîner d'État offert par Franncoiss Hollande le 11 avril ou encore au salon international de l'agriculture au Maroc, à Meknès, le désormais ex-président guinéen, Alpha Condé n'a pas sa langue dans la poche.


"Il faut qu'on ait confiance aux hommes d'affaires africains par qu'ils sont chez eux. Ils peuvent mieux développer que les étrangères parque nous sommes encore trop attachés à l'ancienne puissance. Coupons le cordon et nous serons Africains.''a-til déclaré le 29 seblre à Abidjan.

Lorsque Alassane Ouattara, au pupitre, tente de le recadrer la en lui rappelant qu'ils sont en direct, Alpha Condé ne demord pas. "Alassane, moi j'assume ce que je dis'' a-t-il répliqué.

Outre cette sortie médiatique très remontée, le troisième mandat d'Alpha Condé a envenimé les relations entre Conakry et Paris. Dans un entretien accordé au confrère Jeune Afrique du 16 novembre 2020, Emmanuel affirmait que la situation en Guinée était ''grave''. Il disait ''regretter que le Président Alpha Condé ait organisé un référendum et un changement de la Constitution uniquement pour garder le pouvoir''.

Alpha Condé paie-t-il le prix de ses positions vis-à-vis de la France ?


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires