Sign in
Download Opera News App

 

 

Coulibaly Maïmouna (meilleure danseuse de balafon) : « Je veux aller à l’école comme mes amies »

Coulibaly Maïmouna dite Maï est la meilleure danseuse de balafon de la 5e édition du Djéguélé festival qui s’est déroulé du 1er au 10 avril 2021 à Boundiali. Au-delà du sacre et de la récompense qui va avec, Maï traîne un handicap d’ordre intellectuel qu’elle souhaite corriger. En effet, du haut de ses 19 ans, elle ne sait ni lire ni écrire. Et pour cause, ses parents ont refusé de la scolariser par respect de la tradition. Son vœu le plus cher est donc d’aller à l’école et avoir un magasin pour faire du commerce.    

 « Je veux aller à l’école pour apprendre à lire et écrire comme mes amies. Je veux faire les bancs. Mes parents disent que chez nous on n’envoie pas la première fille à l’école. C’est pourquoi je suis restée comme ça.  Aujourd’hui ils sont compris. Je veux aussi faire du commerce. Je veux avoir mon magasin pour vendre des habits et des chaussures », a-t-elle souhaité.

Puis de lancer un appel à la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, qui est également la maire de Boundiali : « Si quelqu’un peut m’aider à faire quelque chose pour réussir je serai content. Je demande à Maman Mariatou Koné (Maire de Boundiali, ndlr) de m’aider ».

En attendant une réaction probable du Pr Mariatou Koné, le Commissaire général du Djéguélé festival, Koné Dodo, a décidé de transformer le vœu de Coulibaly Maïmouna en réalité en prenant l’engagement de l’inscrire dans une école de la ville pour son alphabétisation.  

Comme le dit l’adage, il n’est jamais tard pour apprendre. 

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires