Sign in
Download Opera News App

 

 

Affi N'Guessan - Laurent Gbagbo : une "guerre" idéologique se profile

Les dissensions politiques et suspicions ont éloigné les deux camarades (image d'archives).

La guerre de Troie aura-t-elle lieu? Affi N'guessan et ce qui lui reste du FPI pourront-ils relever le défi à eux lancé par Laurent Gbagbo et ses partisans ? Les affidés pourront ou sauront-ils conserver ce qui leur reste de "l'enveloppe vide" que leur a laissée le fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI) ? Ou même lui donner un nouveau contenu ?

On pourrait s’interroger indéfiniment tant l'enjeu est de taille. Si nous étions au Far West américain, l’on dirait que c'est "une question de vie et de mort".

Entre Laurent Gbagbo et son ex-Premier Ministre, la confiance n'est plus de mise (image d'archives).

Depuis l'abandon du parti frontiste par Laurent Gbagbo et l'annonce dans la foulée, le 09 Août 2021, de la création d'un nouvel instrument politique, c'est la guerre entre les anciens camarades. Les uns estimant détenir la légitimité nécessaire à la gouvernance du parti quand d’autres se croient oints d’une légitimité historique et populaire à même de leur permettre de conduire le « peuple bleu-rose » vers des lendemains qui chantent. 

C’est dans ce contexte on ne peut plus « conflictuel » que chaque camp annonce un grand rassemblement dans les prochains jours.

Un combat de terrain

La date du congrès constitutif du nouveau parti de Laurent Gbagbo est fixée au début Octobre 2021, soit dans moins d’un mois. Mais déjà, L’ex-Président de la République a constitué son commando pour porter sur les fonts baptismaux son « nouveau bébé».

Laurent Gbagbo a, par Décision 𝗡°𝟬𝟭/𝟮𝟬𝟮𝟭/𝗟𝗚 et rendue publique par Dr Assoa Adou, communiqué les noms des personnalités de concevoir le "nouveau né". Regroupés dans deux commissions. La première est chargée de l’élaboration du projet du Manifeste du parti et la seconde s’occupe de l’élaboration des Statuts et Règlement intérieur, de proposer la dénomination et le sigle du Parti. A ces deux groupes de travail, le « Lider Maximo » a enjoint un groupe élargi de réflexion composé de plusieurs cadres de haut vol.

De l’autre côté, Affi N’guessan ne se laisse pas conter.

Laurent Gbagbo dit avoir laissé une enveloppe vide à son ancien camarade. 

Il prépare frénétiquement les assises de son parti prévues se tenir en Novembre prochain. Et ce, malgré les nombreuses défections enregistrées dans ses rangs. La dernière en date est celle du Pr Assi Bénié qui lui a préféré son rival Laurent Gbagbo.

Pascal Affi N’guessan a sa petite idée sur cette saignée significative que connaît son parti. 

Le fils de Bouadikro sait qu’il est sous les feux de la rampe. Le désormais unique leader du FPI est très attendu sur ses capacités à régénérer le parti bleu. Pour rassurer ses troupes et lui avec, il compte bientôt lancer 74 délégations à l’assaut de tout le pays. Lui-même était récemment en tournée dans son fief du Moronou. L’objectif final étant de reprendre pied sur un terrain où les GOR règnent quasiment en maîtres.  

Affi N'guessan se dit prêt à relever le défi lancé par les GOR.

L’autre chantier, et non des moindres, c’est l’idéologie. Alors que le FPI au temps de Laurent Gbagbo et autres Aboudramane Sangaré, Simone Gbagbo, feu Boga Doudou, Moise Lida Kouassi, Ahoua Don Melo, Hubert Oulaye, Laurent Akoun … a toujours prôné la Réfondation déclinée en Solidarité, Démocratie, Souverainisme, Intégration africaine, entre autres, Affi N’guessan et la nouvelle direction du FPI leur opposent la Renaissance.

Fracture idéologique ou simple stratégie de pêche aux militants ?

Pour les seconds, la politique sociale, économique et diplomatique telle que véhiculée par les GOR n’est plus de mise. Elle a montré ses limites. Cela, Pascal Affi N’guessan l’a dit haut et fort lors de sa conférence de presse de début Août, au siège de son parti. C’était un vrai discours de rupture. L’ex-Premier Ministre avait mangé du lion, rompant ainsi les amarres avec «son « père » politique qui lui avait laissé « une enveloppe » soit disant vide. 

Depuis, les Affidés s’en donnent à cœur joie et ne manquent aucune occasion de brocarder leur camarades d’en face. Alfred Guéméné dit Général Guillot, se veut le plus virulent d’entre eux.

Le président du FPI entouré de plusieurs militants de Bongouanou au terme d'une tournée qu'il a mené dans la région.

Le vice-président de la Cellule de Réflexion et d'Action-AFFI (CRAF), un mouvement promouvant les idées et actions d'Affi N'guessan, était encore d’attaque hier vendredi. Dans sa chronique quotidienne « Café matinal » sur sa page officielle Facebook, Alfred Guéméné a produit un texte au vitriol.

Le Secrétaire Général du FPI affirme ainsi péremptoire: « (…) Nous avons choisi la constance et la fidélité à la plateforme idéologique séculaire que nous ont léguée nos illustres devanciers. Certains ont choisi d'abandonner la lutte, en rase campagne, en s'acoquinant, de façon surprenante et éhontée, avec ceux qui sont l'incarnation historique de la pensée unique dans notre pays, et que nous avons férocement combattus, avec nos tripes et notre sang, trente années durant.

Nous, nous avons fait l'option de la continuation résolue du combat de la Refondation sociétale. Même si nous sommes conscients que le chemin est droit, mais que la pente est raide.

Et on verra bien qui aura raison entre les pseudo socialistes (…) et les partisans de la fidélité aux idéaux qui fondent notre combat trentenaire.

La lutte continue, avec le seul leader charismatique qui nous reste (…) Pascal Affi N'guessan.

Et personne ne nous accusera d'avoir tourné (…) une page qui s'est d'ailleurs tristement mais heureusement tournée d'elle-même, dans les hauts fourneaux d'une dégénérescence idéologique et politique ».

Les ivoiriens attendent impatiemment les nouveaux habits politiques des deux leaders.

Alors, avec autant de vinaigre et de fiel dans les propos, on peut s’imaginer que les deux congrès annoncés du nouveau parti de Laurent Gbagbo et du FPI d’Affi N’guessan promettent.

En attendant, les militants et les populations sont impatients de découvrir ces ex-camarades dans leurs nouveaux habits. Les Ivoiriens ont hâte de connaître la nouvelle offre politique que Laurent Gbagbo et Affi N’guessan leur présenteront. Qui vivra verra !

Patrick Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires