Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique ivoirienne : La "prospective politique" traverse-t-elle l'esprit de nos leaders ?

La prospective est cette action de programmer, de planifier, anticiper , d'ordonner sur le long terme en mettant toutes les balises en place pour éviter le désordre et le chao.

Rapporter à notre politique ivoirienne , la question que nous pouvons nous poser est de savoir si la "prospective politique" existe dans chaque groupe politique ou chaque camp politique.

Depuis le multipartisme , les partis politiques existent en nombre considérable. Mais le focus est orienté sur trois grands partis politique. ( PDCI-RDA, FPI, RDR).

Depuis le coup d'État de 1999, la Côte d'Ivoire ne se retrouve pas "politiquement " car en fait le paysage politique est fait d'union circonstancielle de parti politique pour combattre le parti au pouvoir. Ainsi le RDR- FPI se sont mis ensemble pour un temps pour une cause, pour un but .

Ainsi va la politique ivoirienne.

Ce jeu politique ivoirienne arrive en son comble en 2010, avec la crise et cela entraine le rapprochement entre le PDCI-RDR .

Est ce les humeurs des leaders qui font et défont ces alliances ?

Toute porte à croire , sinon comment comprendre que des partis politiques qui n'ont pas les mêmes idéologies puissent se mettre ensemble.

Aujourd'hui la tendance , c'est le rapprochement politique entre le PDCI- FPI ( GOR) , une autre combinaison de deux leaders politiquement opposés jadis.

Bref, ainsi va la politique ivoirienne.

Pouvons-nous un temps soit peu regarder dans le rétroviseur et nous demander.

Est ce les leaders qui sont maître de la destinée d'un parti politique ou ces intellectuels, ces militants de convictions qui vivent le parti?

A quel moment ces partis penseront à faire de la relève leur chevet de bataille , s'ils prennent leur temps à faire des alliances contre nature avec des idéologies diamétralement opposés.

Ainsi va la politique ivoirienne .

Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié , Gbagbo Laurent , trois personnalités et trois partis politiques qu'ils incarnent riment avec la politique ivoirienne d'hier et d'aujourd'hui.

Ont- ils pensés à la relève ? Cette question se pose car le parti politique est comme une maison et ils sont les pères de famille.

Quand un père de famille à plusieurs enfants , il doit s'assurer que parmi tous les enfants , il y'a un qui sera son successeur pour ne pas que s'il n'est plus chacun s'autoproclame l'héritier . A l'allure où vont les alliances circonstancielles, le temps de penser à cela ne va pas sûrement être leur premier souci.

Aujourd'hui cette "prospective politique" , nous espérons est en maturité dans chaque camp politique pour ne pas assister à des clivages ou à des clans en interne de chaque parti politique.

La politique ivoirienne ne doit pas être une politique focus sur des personnalités mais plutôt sur des bases de fondamentaux solides en pensant à la relève et à la jeunesse.

Le comble quand cette jeunesse veut s'exprimer , elle est taxée de "rebelle" "de presser" à prendre le pouvoir. Que dira t-on de ces leaders qui étaient hier et aujourd'hui encore là ?

Diantre, pourquoi ne pas faire une alternance en laissant vraiment la place à la jeune génération qui veut s'exprimer politiquement.

Edmond kouassi ( Eddydy)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires