Sign in
Download Opera News App

 

 

Incident au siège du PDCI/un analyste politique rappelle à KKB l'agression de Gnamien Konan en 2009

Ldi0706210800

Le ministre KKB

L'hostilité manifestée à l'endroit du ministre de la réconciliation Kouadio Konan Bertin dit KKB lors de la récente visite qu'il a rendu à Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI-RDA le Jeudi 03 Juin dernier continue d'alimenter les débats et d'exacerber certains sentiments. Cet affront à une haute autorité, doublé d'actes de violence à l'endroit de reporters de la chaîne de télévision NCI bien qu'unanimement condamné, est aussi l'occasion pour certains observateurs de la scène politique ivoirienne de rappeler à la mémoire du ministre KKB et aussi à celle des ivoiriens que certains de nos actes passés peuvent nous rattraper avec le temps. Et c'est ce qu'a laissé entendre docteur Sylvain N'guessan, analyste politique et directeur de l'Institut de Stratégie d'Abidjan au cours de l'émission NCI 360 de ce Dimanche 06 Juin. En effet ce dernier au cours de la discussion relative à ce qui était reproché au ministre de la réconciliation par la jeunesse du PDCI-RDA a rappelé aux téléspectateurs et au plateau que l'ex président de la JPDCI s'étais lui aussi dans un passé lointain rendu coupable de faits similaires à ceux reprochés aujourd'hui à Innocent Yao le président de la JPDCI rurale.

"Il faut dire que KKB a fait école. Il y a dix ou treize ans il avait fait molester le ministre Gnamien Yao à l'époque lors d'une réunion, parce que ce dernier a t-il dit avait collaboré avec le FPI, qu'il serait une taupe de Laurent Gbagbo. C'est l'héritage direct de KKB qui est en train de s'enraciner au PDCI et partant de là, changer l'identité de ce parti. C'est dire que quand vous êtes acteurs politiques et que vous posez certains actes, il faudrait s'attendre toujours au retour du bâton. Ceci dit KKB a fait école et Innocent Yao s'inscrit aujourd'hui dans la droite ligne du ministre. Il faudra condamner ce que cette tendance de la JPDCI a fait, mais il faut rappeler aussi que KKB avait mal agi il y a peut-être dix ou treize ans" a rappelé l'analyste comme pour évoquer le syndrome du retour à l'envoyeur.

Les faits auxquels fait allusion docteur Sylvain N'guessan remonte exactement au 05 Mars 2009 où Gnamien Yao répondant à une convocation du conseil de discipline de son PDCI, avait été agressé au siège dudit parti à Cocody. Selon des témoins il n'avait dû son salut qu'en s'échappant une première fois par la fenêtre de la salle où il avait été molesté. Revenu sur ces pas pour récupérer des documents qu'il avait oubliés, il sera sauvé par l'ex ambassadeur burkinabè en Côte d'Ivoire Émile Ilboudo qui passait par là et qui l'a embarqué dans son véhicule. Gnamien Yao, alors membre du bureau politique et membre du comité de direction du PDCI avait plus tard accusé KKB alors président de la JPDCI d'avoir non seulement commandité son agression mais aussi de lui avoir administré plusieurs paires de gifle.

Quant à KKB il avait au cours d'une interview dans le nouveau réveil du 06 Mars de la même année réfuté ces faits et accusé plutôt Gnamien Yao d'avoir trahi et manqué de respect au président Bédié. Il avait aussi accusé Gnamien Yao d'avoir lui même auparavant fait bastonner plusieurs personnalités au nombre desquels Paul Akoto Yao l'ex ministre du président Houphouët ainsi que Danielle Boni Claverie accusés d'avoir trahis le président du PDCI-RDA.

SRANKPAWA BOUAKE Ldi0706210800

Photo: Internet

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires