Sign in
Download Opera News App

 

 

Un embouteillage monstre de plus de 5 heures fait 1 blessé sur l'axe Yopougon-songon


Par Richard Gallet


La voie de Yopougon menant à Songon a connu l'un des pires bouchons de son existence. Et ce, durant près de 6 heures de temps. Une situation qui a causé un blessé ce mardi 20 Avril .


Alors que les populations entrevoient sous de meilleurs auspices les débuts de travaux de l'autoroute Yopougon-Songon, les automobilistes et les usagers devront encore essuyer la croix et la bannière sur ce tronçon. Ce Mardi 20 Avril, durant plus de 5 heures, un bouchon infernal a causé d'énormes désagréments aux populations empruntant cette voie.

De longues files interminables de véhicules de tous genres sur des dizaines de kilomètres baignant dans un tintamarre de klaxons assourdissants, des conducteurs qui n'avançaient plus avec leurs véhicules, livrés à leur propre sort, des populations aux regards médusés et aux gestes contraints résolues à couvrir des distances pour rejoindre leurs lieux de résidences . Tel est le spectacle qu'offrait l'axe Yopougon-songon cette soirée de mardi 20 Avril.

D'aucuns diraient qu'on se croirait dans les embouteillages de Lagos ou dans les bouchons interminables de Pekin.


Étroitesse des voies, indiscipline et absence d'autorité


C'est au tout début de la fin de journée, pratiquement à 16 heures, que les premiers ingrédients d'une fin de journée infernale se sont mis en place. A partir de la voie du quartier lièvre rouge débouchant sur l'axe de songon, un afflux massif de véhicules immobilisés, tel un labyrinthe, allait former les premiers éléments d'un bouchon qui allait et qui allait perdurer jusqu'à 21heures. On note l'absence des agents de l'A.R.C en charge de régulation pourtant présent en cet endroit.

Plus loin, au petit carrefour de " chez Zongo", un autre point chaud. Là aussi, l'indiscipline des conducteurs se la dispute à l'étroitesse des voies et à laquelle se mêle une once d'impatience causant un autre bouchon. De l'avis de certains usagers de la route, la cause de ces files interminables est aussi à chercher dans le plan d'urbanisation de ce secteur qui n'offre aucune visibilité : " regardez, alerte un passant, il n'y a aucun autre itinéraire bis sur cette voie pour désengorger le trafic au cas où ce genre de situation arrive". " C'est dommage", fulmine-t-il.


Il faut noter que dans ce branle-ba indescriptible où chacun se cherchait une issue de secours qu'un usager se serait vu le pied écrasé par un camion tentant de forcer le passage, rapportent plusieurs sources.

Vivement que s'achèvent les travaux d'exécution de l'autoroute afin que ces scenarii puissent connaître une fin. Pour le bonheur des usagers.


Like et laisse un commentaire

Content created and supplied by: GALLETRICHARD (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires