Sign in
Download Opera News App

 

 

Avis aux grands consommateurs de riz local : la vente du riz "Danané" se professionnalise

Le riz est une denrée alimentaire très prisée par les Ivoiriens, il fait partie des aliments les plus consommés aux grandes cérémonies et aux heures de repas. Le pays importe du riz en très grande quantité car il ne s'autosuffit pas. La production de riz local n'est pas assez, or, la demande est forte. Malgré cela, l'on raffole de certains types de riz produits au fin fond de la Côte d'Ivoire, en l'occurrence le riz "Danané". Le riz Danané porte le nom d'une des villes de la Côte d'Ivoire car c'est dans ce lieu qu'il est cultivé. Le slogan "consommons ivoirien" est mis en pratique par les gens de cette localité, qui ont trouvé judicieux de professionnaliser la production du riz local, avec les moyens dont ils disposent. L'emballage du sac de 5 kg dans lequel le riz est mis est très bien conçu. En matière de qualité, de goût et d'hygiène, nous pouvons dire que ce riz est pratiquement irréprochable. Sa saveur et son odeur font sa particularité. Il se mange avec tous types de sauces.

Le souci des consommateurs se pose au niveau du prix. De passage à Daloa la semaine passée, j'ai pu en avoir à 600 Fcfa le kilogramme. On entend dire que les produits locaux sont généralement plus chers que ceux qui sont importés. Cela peut se justifier par la très bonne qualité et l'unicité du produit. Pour un riz si parfumé et si délicieux comme le riz "Danané", il y a de quoi avoir peur du prix, surtout que la ville n'en produit en très grande quantité, capable de nourrir toute la Côte d'Ivoire.

D'un autre côté, il faut surtout faire attention à la contrefaçon. Beaucoup d'Ivoiriens manifestent le désir de consommer le bon riz qui vient du terroir. Vu le manque sur le marché et l'affluence du riz importé, certains gens vendent une autre qualité de riz qui n'a rien à voir avec ce qu'on recherche. Notre souhait est que la Côte d'Ivoire soit autosuffisante en riz. Il y a d'autres qualités de riz que nos terres produisent. Il faudra juste redynamiser le secteur de la riziculture, et mettre les moyens à la disposition des cultivateurs.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires