Sign in
Download Opera News App

 

 

Bako: tué en pleine campagne législative, le DC d'un indépendant reçoit les derniers hommages des siens

L'émotion était grande le dimanche 30 Mai 2921 dernier dans la localité de Férémandougou, située dans la région du Kabadougou, au nord ouest de Côte d'Ivoire, précisément dans la sous préfecture de Bako.

C'est ce jour qu'ont choisi les populations des Quatre (4), Cantons de cette localité, pour rendre leurs derniers hommages au au doyen Soumahoro Mory, appelé communément Patrice, Directeur de Campagne du Candidat indépendant, natif de Férémandougou, Traoré Drissa Derby, qui a été tué le vendredi 05 Mars à 17h à son Quartier Général (SG), de campagne.

Alors que les clameurs se sont tués. Les populations des Quatre (4), cantons que sont Gbénégala, Sienko, Nafala et Bambala, ont rendu les derniers à leur regretté Soulahoro Mory, Patrice, auquel a été associé un autre de leurs fils décédé, Traoré Siaka dut Côba.

Selon le compte Facebook du candidat indépendant "Traoré Idris Derby-Férémandougou", qui rapporte l'information le mardi 1er Juin à 22h 08, ces funérailles qui ont pris l'allure de journée d'hommages aux disparus a été meublée de lectures coraniques, de prières, de bénédictions et de témoignages durant toute cette journée du dimanche 30 Mai 2021.

Toujours selon, ce site, ce fut une occasion de mobilisation, de rassemblement et de cohésion pour les fils et filles de ces quatre cantons qui ont fait nombreux le déplacement avec la palme au canton Gbénégala, qui s'est déplacé avec 912 participants. Il était suivi du Canton Bambala, avec 736 personnes, le Nafala, 164 personnes et Sienko, représentés par 106 personnes.

Pour rappel, Soumahoro Mory, DC de campagne du Candidat indépendant aux dernières législatives, Traoré Idris Derby, dans la drame dans la circonscription électorale de Bako, dans la région du Kabadougou au nord de la Côte, a trouvé la mort suite à une attaque au gourdin au QG de campagne, au moment où prenait les dispositions pour son évacuation au CHU de Bouaké.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires