Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : retour de Laurent Gbagbo le 17 juin, le gouvernement dit ne pas reconnaître la date.

Après l'annonce de la date du retour de l'ex président Laurent Gbagbo, le gouvernement ivoirien dit ne pas reconnaître ladite date.


Alors que le FPI-GOR s'active pour accueillir l'ex président Laurent Gbagbo le 17 juin 2021, annonce que le parti a fait le 31 mai 2021, le gouvernement ivoirien annonce par contre n'avoir pas été consulté pour décider de la date du retour de l'ex président .

Le 1er juin 2021, interviewé par RFI, le porte-parole de l'ex président Gbagbo, monsieur Justin Koné Katinan a également confirmé que l'ex président ivoirien serait de retour à cette même date (17 juin 2021).

Alors que s'est-il passé pour que le gouvernement ivoirien annonce ne pas reconnaître la date ?

Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly, la date du retour de monsieur Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire devrait être discutée et consentie avant qu'elle ne soit publiée.

« Ce que nous avions convenu, c’est que la date devait être choisie de façon consensuelle. Donc, pour nous, il n’y a pas de date » a-t-il signifié. Pour le gouvernement ivoirien, la date du 17 juin 2021 n'ayant pas été communiquée aux autorités, elle n'est donc pas reconnue.

« Je ne sais pas comment il arriverait à cette date du 17 juin si aucune disposition n’est prise pour son accueil ». A ajouté le porte-parole du gouvernement.

Il faut rappeler qu'après l'acquittement définitif de l'ex président Laurent Gbagbo le 31 mars 2021, le président Alassane Ouattara avait annoncé que son prédécesseur pouvait rentrer quand il le souhaite. « Laurent Gbagbo et Blé Goudé, ils sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire, quand ils le souhaitent ». « les frais de voyage de monsieur Laurent Gbagbo ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’État de Côte d’Ivoire »


Source : RFI


Cordauvice

Content created and supplied by: Cordauvice (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires