Sign in
Download Opera News App

 

 

Sécurité frontalière : les mouvements hostiles seront dorenavant anticipés sur de longues distances

Les autorités sécuritaires de la Côte d'Ivoire ne veulent pas se faire surprendre alors que la situation sécuritaire est depuis peu tendue. Pour mieux contrôler sa frontière avec le Burkina voisin, la Côte d'Ivoire a passé une commande de plusieurs aérostats de surveillance.


Les positions des forces armées ivoiriennes ont plusieurs fois été visées par des attaques au niveau de la frontière avec le Burkina Faso voisin. Cette situation sécuritaire tendue a poussé les autorités ivoiriennes à passer commande de plusieurs aérostats de surveillance à la firme française A-NSE. L'installation de ses ballons de surveillance permettra à la Côte d'Ivoire de contrôler sa frontière avec le Burkina Faso.

En clair, selon Africa Intelligence, c'est le Ministre de la défense Téné Brahima, jeune frère du Président Alassane Ouattara qui a retenu cette entreprise française qui se chargera d'installer deux aérostats d'observation de type T-C350L avec l'état major de Côte d'Ivoire le long de la frontière avec le Burkina Faso.

Ce qu'il fait dire, c'est que ces ballons captifs permettront aux autorités sécuritaires ivoiriennes d'anticiper les mouvements hostiles sur de très longues distances et seront équipés de solution d'imagerie, de radars et de système de Communication.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires