Sign in
Download Opera News App

 

 

Mort pendant son 6ème mandat : Idriss Déby abandonné par la France ?

« Je ne mourrai pas dans mon salon », confiait le maréchal Idriss Deby Itno au journaliste Alain Foka. C’est fait, le président Tchadien est tombé au front, mort suite à des blessures subites lors des affrontements avec les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad. L’interlocuteur privilégié de la France, dernier rempart dans la guerre contre le terrorisme dans le Sahel, a-t-il été abandonné par ses alliés français ?

Si le régime Idriss Deby Itno (30 ans au pouvoir d’Etat) était connu du monde entier comme hautement autoritaire, voire très dur, il n’empêche que la communauté internationale, la France en tête, fermait les yeux. Et pour cause, ce diplômé de l’école de guerre de Paris, maitrisait le Sahel avec son armée, la plus efficace de la région.

Depuis le 20 octobre 2011, date de la mort de Mouammar Kadhafi, le militaire de formation avait alerté le monde sur les conséquences de l’après Kadhafi notamment la recrudescence du terrorisme dans le Sahel, la circulation des armes…Ce qui avait conduit la France à lancer l’opération Barkhane en 2013. Du reste, 1200 militaires Tchadiens avaient été fournis par N’djamena au dispositif G5 Sahel. Ainsi, le régime Idriss Déby sera sauvé en 2019 par l’armée française qui a bombardé les rebelles.

Le Président tchadien, maréchal autoproclamé, n’aura pas cette chance à nouveau. Il tombe dans une bataille qui se tenait pourtant à 300 km de N’djamena. Sa victoire à la présidentielle avec plus de 80 % de voix, avait été confirmée la veille par l’organe en charge des élections. Idriss Deby (68 ans) laisse ainsi son pays dans une crise politico, militaro-rebelle.

Un Conseil tchadien dirigé par son fils Mahamat Idriss Deby, a pris les commandes du pays.

 

Cyrille NAHIN

 

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires