Sign in
Download Opera News App

 

 

Épreuves physiques 2021: Voici le "Sort" réservé aux candidats libres qui inquiète

Depuis le lundi 12 avril 2021, la communauté éducative a constaté que les épreuves physiques et sportives liées aux examens à grand tirage avaient effectivement débutée dans les lycées et collèges choisis comme centre d'examen. C'est le cas de toutes les directions régionales, particulièrement celle de Korhogo qui auraient dépêché les enseignants d'EPS afin d'évaluer convenablement le niveau physique et sportive des candidats aux BEPC et aux BAC session 2021.

Quant on sait l'engouement que les élèves ont pour l'épreuve physique, cela ne nous étonnerait pas qu'on les retrouvent, tous, mobilisés pour la compétition et espérer avoir une très bonne note favorable à l'admission aux différents épreuves. Ces élèves ayant passé plus de huit mois sur les bancs sont officiellement des candidats, en d'autres termes des candidats officiels.

Le bémol se situe au niveau des candidats libres. Ceux dont la plupart sont des personnes âgées, hors du circuit éducatif qui aimerait bien acquérir, par tous les moyens, leur précieux sésame pour être compétitif sur le marché de l'emploi.

Ainsi, confronté à la fatigue, au vieillissement, aux activités personnelles ou à l'ignorance totale des techniques gymnastiques, de vitesse, de lancer de poids enseignés, ces derniers sont contraints de mettre la main dans la poche pour pouvoir obtenir les faveurs positives de l'évaluateur. Il s'agit des sommes qui peuvent varier entre deux mille et cinq mille francs. En contrepartie, une note très généreuse leur sont attribués sans avoir à fournir le moindre effort physique. Ajoutons à cela le témoignage de Dame Soro Tenedja qui, l'an passé, aurait déboursé 3000fr pour ne pas participer aux épreuves vu qu'elle était une femme mariée. Ceux qui n'avaient pas les moyens requis pour espérer avoir une note favorable se verraient obligé de se ridiculiser physiquement s'ils ne voulaient pas être éjecter des potentiels admissible à ces différents examens. Le sort qui leur est réservé, cette année, inquiète plus d'un nous confiait un inspecteur disciplinaire d'EPS de la Dren de Korhogo.

Dès lors, une question suscite des interrogations. Ne serait-il pas mieux de revenir à l'ancienne méthode où les candidats libres étaient, d'ores et déjà, exclus des épreuves physiques et sportives. Cher lecteur, la question reste posée.

LCD. Abonnez vous commentez et partagez.

Content created and supplied by: Diamantier.info. (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires