Sign in
Download Opera News App

 

 

Un leader de jeunesses interpelle les autorités : « Tournez vous vers le monde rural...»

Gloria Danielle Abli ( Présidente-Fondatrice du REJEFCI) à l'État de Côte d'Ivoire :

« Que vos actions sociales soient plus accentuées dans le monde rurale»

 La Présidente du Réseau de la Jeunesse Féminine de Côte d'Ivoire en abrégé Rejefci, Gloria Danielle Abli n'a qu'un vœu : l'épanouissement de la jeunesse féminine ivoirienne. Ainsi, elle oeuvre au quotidien pour apporter à la gente féminine une assistance plus accrue et des aides, dans l'optique d'une parfaite autonomisation. Raison pour laquelle son association a décidé de prendre en compte les problématiques liées à la jeunesse féminine au niveau social et économique. Elle en dit plus sur sa démarche au travers de cet entretien.

Pouvez-vous nous dire comment vous est venue l'idée de la création d'une telle association ?

Je vous remercie grandement pour l'opportunité que vous me donnez de m'exprimer, cela nous réjouis. Pour revenir à votre question, ayant constaté que la jeunesse féminine malgré son potentiel est reléguée au second plan, nous avons jugé bon de créer une organisation structurée afin d'atteindre un objectif reluisant. Qui est celui qui permettra le bien-être de la jeune femme, surtout celle du monde rural.

Quelles sont les actions que vous avez eu à mener dans votre démarche pour l'atteinte de votre objectif majeur?

En vue de l'atteinte de notre objectif majeur qui reste l'autonomisation de la femme en milieu rurale, comme actions nous avons participé à l'organisation des femmes dans les villages de plusieurs régions de notre pays. Entre autres nous avons offert une broyeuse triphasée aux femmes de Yassapk A, dans la sous préfecture de Lopou. Nous avons eu à organiser des formations et des remises de kits scolaires aux enfants défavorisés et aveugles. Nous avons également mis en relief la célébration de la Journée internationale de la femme rurale. Nous avons aussi occasionné la consommation à crédit par les populations avec l'agence ABC, de même que l'obtention de micro crédits. Nous avons fait la sensibilisation et le dépistage des cancers du col de l'utérus et du sein. Et nous avons permis par notre dynamisme le ravitaillement en manioc des villages pour favoriser la fabrication de l'attieke. 

Pouvons nous connaître vos doléances pour la matérialisation de vos projets à court, moyen et long terme, pour l'essor des femmes issues du monde rural? 

En terme de projets porteurs, nous recherchons des fonds d'aides pour pouvoir ravitailler plus de villages dans le besoin de manioc pour la fabrication de l'attieke. Également des fonds d'aides et des appuis financiers pour la mise en place d'un centre d'accueil pour les jeunes femmes issues du monde rural afin de les assister, et ce dans l'optique d'organiser encore plus les femmes dans les villages. Notre plaidoyer est que les actions sociales soient plus accrues à l'endroit des femmes du monde rural, afin de permettre leur autonomisation. La femme c'est la mère de tous et celle qui est en milieu rural a grand besoin d'être assistée. Nous demandons à nos gouvernants et à nos élus de nous apporter un appui considérable pour matérialiser nos projets.

Un appel à lancer ?

Nous demandons à nos autorités de nous appuyer grandement pour que nos actions atteignent plus de femmes dans les villages. La femme reste la mère de tous, il est donc important de l'aider à entreprendre pour se projeter vers l'avenir.

Propos recueillis par

LORNG Esmel

Content created and supplied by: esmellorngsessdonald (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires