Opera News

Opera News App Download

Côte d'Ivoire / Présidentielle : une Députée européenne constate la violation des droits de l’homme et interroge

Saint_Claver_Oula
By Saint_Claver_Oula | Opera News Côte d’Ivoire
Published 17 days ago - 17732 views

Marie Arena, présidente de la sous-commission "droits de l'homme" au Parlement européen

Au cours d’une session du Parlement européen, le 12 octobre 2020, la Députée européenne belge, Marie Arena, présidente de la sous-commission "droits de l'homme" a abordé un certain nombre de sujets qui la préoccupent. Dans un tweet, elle a d’abord conclu d’une part que « les élections en Côte d’Ivoire sont sous haute tension et la crise du Covid-19 ne fait que renfoncer cette situation » et d’autre part que « la Côte d’Ivoire est un pays dans lequel la question des droits humains est inquiétante, avec des arrestations arbitraires et limitations des libertés d’expression. »

Dans une vidéo qu’elle a postée sur son compte tweeter, qui vient appuyer ses écrits, Marie Arena reprend les différents points de discorde entre le pouvoir et l’opposition tels que présentés à par son Institution. « (…) Il s’agit d’élections sous haute tension et vous avez bien pointé les éléments qui mettaient sous haute tension la Côte d’Ivoire. Le troisième mandat qui est anticonstitutionnel, l’exclusion de l’opposition dont Gbagbo et Soro, la non-indépendance de la justice qui est démontrée, le fait que la CEI ne soit pas inclusive », a retenu la Parlementaire. Elle ne s’est pas arrêtée là.  

« Tous ces éléments sont de nature à mettre en difficulté tout le processus électoral qui doit avoir lieu. En plus de ça, la Côte d’Ivoire, bien qu’ayant fait de progrès en matière de développement économique, reste un pays dans lequel la question des droits de l’homme est particulièrement inquiétante avec des arrestations arbitraires, les limitations de la liberté d’expression. La Covid n’a fait que renforcer cette situation et, Covid plus élections sont un cocktail très néfastes à la question des droits de l’homme de manière générale et en Côte d’Ivoire en particulier », a révélé Marie Arena.

La présidente de la sous-commission "droits de l'homme", après avoir noté que l’Union européenne n’enverra pas d’observation européenne, a soulevé plusieurs questions, à savoir ce que l’institution entend du Groupe d’Experts qui est envoyés ? Si les recommandations du passé que l’Union européenne a formulées à l’endroit de la Côte d’Ivoire ont été prises en considération, à tout le moins quelques-unes ? « On sait que le catalogue de recommandations ne peut pas être pris en compte, mais est-ce que la Côte d’Ivoire a pris en compte quelques recommandations ? Vous avez dit que vous avez des budgets pour soutenir différentes organisations, est-ce que le budget de la Délégation européenne va pouvoir soutenir des observations de la société civile ivoirienne ? », a demandé la Députée européenne. Avant d’interroger le président de la Commission en ces termes : « (…) Vous avez cité la CEDEAO. La CEDEAO va devoir prendre des positions concernant des élections en Guinée, au Burkina, au Ghana, en Côte d’Ivoire. Dans quatre pays très difficile. Je voulais savoir si politiquement parlant, la CEDEAO avait effectivement la possibilité d’émettre un jugement politique sur la situation dans ces différents pays et en Côte d’Ivoire en particulier ? »

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ