Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaque de Tougbo : jusqu'où les assaillants ont-ils infiltré le territoire national ?

Tougbo, dans le Nord-est de la Côte d'ivoire a été la cible dans la nuit de ce Mardi 08 Juin d'une attaque armée selon les informations véhiculées par le site LSI Africa. À en croire le confrère, "Des tirs d'une rare violence ont été échangés entre assaillants et l'armée durant plusieurs heures".

À moins de s'y méprendre, ce nouvel incident sécuritaire qui survient près de trois semaines après une double attaque sur des postes de douane de l'armée Ivoirienne dans les départements de Ferkessedougou et de Dabakala, révèle une triste réalité : le nord de la Côte d'ivoire semble être devenue une zone ouverte pour les assaillants malgré la forte présence de l'armée, ce qui était inimaginable jusqu'en Juin de l'année dernière, date à laquelle s'est produite la première attaque sur Kafolo.

Visiblement, l'ennemi qui du reste, demeure un gros inconnu pour l'opinion publique Ivoirienne, a réussi à déployer des mécanismes qui lui permettent de se rendre capable de s'organiser suffisamment pour multiplier les attaques sur le sol Ivoirien à intervalles désormais réguliers.


Les attaques ne se limitent plus aux zones frontalières. Les dernières en date, y compris celle de ce 08 Mai, font craindre la présence des terroristes au cœur du territoire. Les renseignements extérieurs Français avaient averti. La Côte d'ivoire est infiltrée de manière inquiétante, et cela se démontre chaque fois un peu plus avec ces raids dont le mode opératoire se rapproche de ceux observés au Burkina voisin.

Pour la Côte d'ivoire, la principale bataille devra se situer au niveau du renseignement. C'est cela le nœud gordien de cette crise sécuritaire encore gestante. Et le pays en a les moyens. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires