Opera News

Opera News App

Législatives : le juge constitutionnel rejette le recours formulé par Koné Katina et Damana Pickas

SGB78
By SGB78 | self meida writer
Published 3 days ago - 3042 views

Les candidats aux législatives du 6 mars 2021 prochain abordent la dernière ligne droite qui conduira seulement 255 d’entre eux à l’hémicycle. En effet, après avis du Conseil constitutionnel, la Commission Électorale indépendante (CEI) a procédé hier lundi à la publication de la liste définitive des candidats retenus pour les élections législatives du 06 mars prochain. Cependant, le filtre du Conseil Constitutionnel aura été fatal à deux pontes du FPI en exil au Ghana depuis la crise post-électorale de 2011 ; il s’agit de Koné Katina et de Damanas Pickas.

En effet, après invalidation de leur dossier de candidature par la Commission Électorale Indépendante, les deux hommes avaient declaré dans un communiqué «  Nous affirmons que c’est de façon arbitraire que la CEI a rejeté nos candidatures. Aussi avons-nous décidé après avis d’EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté, plateforme de l’opposition), qui parraine nos candidatures d’exercer un recours devant le Conseil constitutionnel, droit que reconnaît l’article 82 alinéa 2 du Code électoral. Nous avons à cet effet, constitué maître Louis Metan, ancien bâtonnier du barreau de Côte d’Ivoire pour défendre notre cause devant l’auguste Conseil constitutionnel dans notre intérêt, celui d’EDS que la CEI prive de 4 sièges, celui des populations de Marcory et de Port-Bouët à qui l’on restreint la liberté de choix de leurs députés et surtout dans l’intérêt du droit ».

Toutefois, l’argument mis en avant par le juge constitutionnel pour invalider les dossiers de candidature de ces deux proches de l’ex-Président Laurent Gbagbo, est leur impossibilité de satisfaire à l’une des conditions imposées par le code électoral aux candidats. En effet, le code électoral en son article 71 stipule que « Le candidat à l'élection de député à l'assemblée nationale doit être âgé de 25 ans au moins, être ivoirien de naissance, n'avoir jamais renoncé à la nationalité ivoirienne. Il doit en outre avoir résidé de façon continue en Côte d'Ivoire pendant les cinq années précédant la date des élections. Cette restriction ne s'applique pas aux membres des représentations diplomatiques et consulaires, aux personnes désignées par l'Etat pour occuper un poste ou accomplir une mission à l'étranger, aux fonctionnaires internationaux et aux exilés politiques». Le Conseil Constitutionnel valide donc la décision qui avait été prise déjà en amont par la CEI.

Justin Koné Katinan et Damana Pickass, tous deux toujours en exil au Ghana, qui voulaient conquérir des sièges respectivement à Port-Bouet et Marcory devront donc pour l’heure mettre en berne leur désir de siéger à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire

Par ailleurs, les heureux élus qui ont passé les mailles du Conseil constitutionnel ont été invités à procéder au retrait au siège de la CEI des spécimens de bulletins de vote et des affiches en prélude à la campagne électorale qui s’ouvre le 26 février prochain pour une durée 

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

COMMENTAIRES