Sign in
Download Opera News App

 

 

Annulation de la condamnation de Gbagbo en Côte d'Ivoire, voici les conditions de Ouattara

Annulation de la condamnation de Gbagbo, voici les conditions de Ouattara

L'ancien président Laurent Gbagbo fait toujours face en Côte d'Ivoire à une condamnation à 20 ans de prison pour le « braquage » de la Banque centrale des États d'Afrique de l'Ouest lors de la crise de 2010-2011. 

Cette condamnation n'a pas été levée et, théoriquement, Laurent Gbagbo pourrait être arrêté à son retour en Côte d'Ivoire, une possibilité qui irait à l'encontre de la volonté de « réconciliation nationale » affichée par le régime du président Alassane Ouattara.

Dans son édition du 27 mai 2021, le site d'investigation Africa Intelligence a révélé les conditions du président Alassane Ouattara pour annuler cette condamnation. 

À en croire le site, Laurent Gbagbo bénéficiera du traitement réservé aux anciens chefs d'Etat (émolument, sécurité, villa avec personnel, etc.) et obtiendra même, rétroactivement, le versement des sommes qui lui sont dues, à ce titre, depuis 2011.

En échange, Alassane Ouattara a demandé que l'ancien président s'engage publiquement en faveur de la réconciliation nationale et reste à l'écart de la vie politique ivoirienne. 

Une discrétion qui, si elle n'est pas respectée, pourrait compliquer la levée de la condamnation prononcée contre l'ancien président en janvier 2018 dans le cadre de l'affaire dite du "casse de la BCEAO" (Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest). 

" Les autorités ivoiriennes se sont engagées à annuler cette condamnation, sous condition de diverses diligences qui, si Gbagbo ne reste pas pourraient se prolonger plus que nécessaire", a fait savoir le site d'investigation.  

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires