Sign in
Download Opera News App

 

 

Toumodi : Yéboué Pascal et N’guessanbakro pleurent les victimes de l’accident meurtrière

Le village de N’guessanbakro, village de la Sous-préfecture de Kokumbo est inconsolable. Ce village depuis mardi pleure cinq (5) de ses valeureux fils qui ont trouvé la mort dans un accident de circulation. L’une des victimes dans le coma a été référé à Yamoussoukro, après son transfert sur Djékanou où le plateau technique très limité, les médecins n’ont pu apporter grand-chose.

Qu’est ce qui s’est passé pour qu’une fois encore pour que la route ait tué les arrières petits-enfants de nanan Messou Yobouet, propriétaire du village de N’guessanbakro. Selon les informations reçues du sieur Kouamé Pascal fils du village qui nous a joint, et des sapeurs-pompiers civils de Toumodi que nous avons eu, l’accident impliquait 4 véhicules dont deux taxis brousses, une remorque et une Dyna appelée communément Yass. Occasionnant dix (10) victimes dont 4 morts sur place et six (6), blessés graves. Selon Kouamé Pascal, ses parents partis pour des courses à Toumodi rentraient sur le village, à bord de du véhicule du nommé Yao Kouakou Jean surnommé John ; qui avec son taxi-brousse de 5 places faisait la liaison entre son village et Toumodi.

Le mardi 9 août devenu mardi noire par la faute d’un « chauffard », qui selon notre interlocuteur a fait un mauvais dépassement. Ce dépassement, fait au carrefour de Djékanou, au niveau du village de Yobouékro, sur l’axe Toumodi-Oumé, a perturbé le conducteur du gros camion qui venait en fasse. Celui-ci ayant perdu le contrôle de son engin est monté sur le véhicule de John avec ses passagers à bord. Sur place, le constat était amer. Quatre (4) des occupants de la voiture meurent sur place. Deux (2) blessés dans le coma, transportés à Djékanou, l’un succombera des suites de ses blessures. Ce dernier aux dires de Pascal Kouamé, était professeur au lycée mixte de Yamoussoukro, actuellement à la retraite. Quant au second il lutte encore avec la mort au Centre hospitalier régional de Yamoussoukro.

Dans cette douleur qui frappe Jean Baptiste Diakité Karim cadre du village de N’guessanbakro, conseiller régional, est portée par le Président du Conseil Régional Yéboué-Kouamé Pascal et l’ensemble des Conseillers régionaux, les membres du Conseil économique social, environnemental régional ainsi que les agents du Conseil. Par des messages de compassion ils ont apporté un réconfort moral au village et à la grande famille Messou Yobouet dont est issu le Conseiller régional, Diakité Karim. Avec le Conseil Régional, il faut noter les messages de réconfort des élus et cadres de toute la région du Bélier. Le moment venu, c’est mobilisé qu’ils iront prendre leur part de deuil et dire de vive voix « Yako » à nanan Kouadio Yao Raoul, chef intérimaire et sa population. Encore yako et yako !!!

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires