Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : l'époque où les diplômés étaient automatiquement fonctionnaires !

De nos jours trouver un emploi en Côte d’Ivoire est devenu est un vrai parcours du combattant, et je ne vous apprends rien. Le moyen privilégié pour trouver un emploi, aussi bien dans le privé que dans la fonction publique reste le recours au réseau social, entendez par là, les relations personnelles, familiales et amicales. Ces maximes « relation est mieux que diplôme » ou encore « un appel téléphonique vaut mieux que plusieurs années d’étude » en disent long sur cette réalité. Ainsi on a même du mal à croire qu’il fut une époque en Côte d’ivoire où trouver du travail relevait simplement de son niveau de compétence, de sa formation.

Dans le souci de résorber tous les produits du système éducatif ivoirien, l’État avait mis en œuvre une structure, Office de la Main-d’œuvre de Côte d’Ivoire (OMOCI), chargée du recrutement des jeunes diplômés (depuis maintenant plus de 10 ans, c’est l’Agence emploi jeune qui joue dans une certaine mesure ce rôle). Crée en 1953, l’OMOCI va jouer le rôle de service publique d’emploi jusqu’en 1980 et sera dissout en 1992.

À cette époque (1960-1979) ou l’état joue le rôle d’entrepreneur et aussi de d’employeur, l’objectif est la formation des jeunes afin de participer au développement de la nation. Ainsi tous diplômés s’inséraient directement (dans la fonction publique) par l’intermédiaire de l’OMOCI qui était à ce moment la seule agence de recrutement. Tous diplômés, sans réseau social ou relation sociale pouvaient occuper un emploi sur le marché de travail, dans un pays ou l’on était en situation de plein emploi quasiment.

Les politiques d’emploi étant tributaires des crises en Côte d’Ivoire, dans les années 1980, le recrutement systématique des diplômés en fin de d’études est stoppé suite aux difficultés que connait le pays. L’OMOCI sera remplacé par plusieurs structures dont en premier, l’agence d’étude et de promotion de l’emploi (AGEPE).

Depuis 2012, l’économie de la Côte d’Ivoire reprend vie, la croissance économique est en hausse. En 2019, la croissance était de 6,4% mais de 1,8% en 2020, du fait des perturbations causée par le COVID-19 sur les secteurs économiques de la Côte d’Ivoire. Alors nous espérons retrouver la situation de plein emploi comme à l’époque !

Si vous avez aimé, Likez, partagez et abonnez-vous !

Content created and supplied by: L'ivoirien_3.0 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires