Sign in
Download Opera News App

 

 

Education : avec ces quelques actions, l'on pourra booster la scolarisation de la jeune fille

La scolarisation des filles dans certaines de nos régions est un tabou et pourtant Mahatma Gandhi a dit : « Éduquer un homme, c’est éduquer une personne ; éduquer une femme, c’est éduquer tout un peuple ». L’importance de l’éducation des filles et des femmes réside, affirme-t-on souvent, dans les avantages économiques et sociaux que la société en retire. Un autre bienfait escompté de l’éducation des filles est de permettre aux femmes d’acquérir de nouvelles identités et d’adopter de nouveaux rôles au sein de la famille et de la société, notamment en ayant un pouvoir de décision accru, tant sur le plan privé que public. Tels sont l'importance et les bienfaits de la scolarisation des filles. Alors pour que cette scolarisation de la jeune fille ne soit plus un tabou, il suffit de mettre en avant ses avantages et ses bienfaits cités plus haut. Cela se passera par la sensibilisation. Cette sensibilisation doit se faire par les femmes leaders qui sont des modèles de réussite. En Côte d'Ivoire, il y a le compendium des compétences féminines qui est un condensé de femmes ayant réussi dans leur domaine, ces femmes doivent prendre leur bâton de pélerin et descendre dans les zones réfractaires afin de servir de modèle. Il faut parvenir à prouver aux parents de ces zones que les filles sont aussi intelligentes que les garçons. Les parents doivent être eux-mêmes éduqués afin que renouveler leur perception de la jeune fille et des femmes en général. Car dans ces zones à faible scolarisation des filles, la femme est perçue comme celle qui est reléguée aux tâches domestiques, à la procréation. Son destin est de devenir l'épouse d'un "mâle" un jour. Certes, mais il faut pouvoir démontrer aux parents qu'une fille peut aller à l'école, reussir et se marier. Car en réalité aller à l'école n'empêche pas de devenir épouse. Le travail consistera donc à procéder par des conférences, des activités socioculturelles menées par des femmes modernes et modèles. Il faut organiser des cérémonies de remises de prix aux meilleures élèves filles, cela avec des femmes en avant. Il faut faire de la discrimination positive pour les filles en offrant peut-être les vêtements et autres fournitures scolaires aux filles et peut-être primer ceux des parents qui acceptent de scolariser leurs filles. La liste d'activités et d'actions à mener pour changer la donne est longue. Mais nous allons nous en tenir à ces quelques unes.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires