Sign in
Download Opera News App

 

 

Lancement d'un mouvement de soutien à Simone Gbagbo : les "GOR" plus divisés que jamais ?

Le bruit courait depuis longtemps qu'un mouvement politique de soutien à Simone Gbagbo était sur le point d'être lancé.

Depuis ce samedi 25 septembre, c'est chose faite. Le Mouvement Générations Capables ( MGC) a officiellement vu le jour lors d'une assemblée générale au parc des sports de Treichville, trois semaines avant le lancement officiel du parti de Laurent Gbagbo.

Simone Gbagbo n’est pas la présidente, mais la marraine de ce mouvement qui lui est totalement dévoué.

Mise à l'écart des instances chargées de mettre en place le futur parti de Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo est elle en train de faire cavalière seule ?

En tout état de cause, la naissance de ce mouvement de soutien à Simone Gbagbo pourrait contribuer à creuser le fossé qui existe entre Simone Gbagbo et Laurent Gbagbo.

Laurent Gbagbo avait clairement appelé les membres de son futur parti à la clarification. Les membres du parti devraient être totalement dévoués au parti et ne devraient appartenir à aucun autre mouvement politique en parallèle.

Le message de l'ex président est claire :Soit vous êtes avec nous, soit vous n'êtes pas avec nous, avait expliqué en substance le natif de Mama lors d'une réunion de travail avec les instances chargées de mettre en place son nouveau parti le 11 septembre dernier.

Or la mise en place de ce mouvement de soutien à Simone Gbagbo, sonne comme le contre pied de la volonté de Laurent Gbagbo. Dans ces conditions, il serait très difficile d'envisager un rapprochement politique du couple Gbagbo.

Après la division de la grande famille FPI matérialisée par la décision de Laurent Gbagbo d'abandonner le FPI à Affi et de créer un nouveau parti , est-ce au tour des "GOR" ( Gbagbo Ou Rien) de subir des divisions? Il faut le dire, Simone Gbagbo a longtemps été un soutien de poids de Laurent Gbagbo et des "GOR". Aujourd'hui, cette configuration semble obsolète et la grande famille du FPI n'a jamais été autant divisée. Désormais, trois tendances se dégagent savoir les tendances Affi N’guessan, Simone Gbagbo et Laurent Gbagbo.

En réalité, ces multiples divisions pourraient compromettre les velléités de reconquête du pouvoir de la gauche ivoirienne. Car comment se lancer à la conquête du pouvoir dans la division? Dans un pays où la réconciliation est une question très importante, comment peut-on prêcher pour la réconciliation en Côte d'Ivoire alors qu'on est soit même divisé dans son propre camp?

Attendu comme un sauveur, le retour de Laurent Gbagbo n'aura pas permis de favoriser le rassemblement tant espère au sein de la grande famille FPI.

La lutte de leadership semble faire rage dans la grande famille FPI. Même si les échéances présidentielles sont encore loin, cette grande famille politique pourrait perdre gros en l'état actuel des choses.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires