Sign in
Download Opera News App

 

 

Pas besoin de dialogue national : pourquoi Ouattara a-t-il créé un ministère de la réconciliation ?

La sortie médiatique d’Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, effectuée, lundi 12 juillet 2021, continue de susciter des interrogations. Le contraste est éloquent car les propos d’Adama Bictogo sont en porte-à-faux avec la création d’un ministère de la réconciliation nationale.

Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale, affirmait, dans un entretien accordé au confrère Jeune Afrique du mardi 13 juillet dernier, qu’Alassane Ouattara a inscrit son pays dans un processus de réconciliation vraie et durable. Le RHDP d’Adama Bictogo est-il sincère lorsqu’il parle de paix, de réconciliation et de cohésion sociale ? La question vaut la peine d’être posée au regard de la dernière sortie médiatique d’Adama Bictogo.

Création d’un ministère de la réconciliation nationale, tentative d’Alassane Ouattara pour un rapprochement avec Henri Konan Bédié, initiative du député Alain Lobognon pour rapprocher Alassane Ouattara et Guillaume Soro, autant de faits qui attestent qu’il existe un malaise profond.

Peut-être la réconciliation nationale se résume au retour de Laurent Gbagbo après dix années de détention. Si tout va au mieux dans le meilleur des mondes possible, qu’est-ce qui explique la dissolution du parti politique de Guillaume Soro ? Alors que le régime Ouattara aurait pu laisser l’avion de Guillaume Soro atterrir le 20 décembre 2019, il a préféré interdire son atterrissage et le voir s’exiler. N’est-ce pas là une manière de contraindre ses adversaires politiques à l’exil ?

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires