Opera News

Opera News App

Née avec beaucoup de poils dans la poitrine, cette fille "wê" est devenue une célébrité en Europe!

Soldatduciel
By Soldatduciel | self meida writer
Published 13 days ago - 27579 views

Il existe de nombreuses femmes qui s'épilent parcequ'elles n'arrivent pas à vivre avec leur pilosité. Les femmes à la peau lisse que l'on voit dans les films sont des "princesses" sans poils sur le corps. Cette réalité est loin d'être la vérité car la majorité s'épile de façon hebdomadaire.

La femme poilue n'a jamais vraiment fait sensation dans l'univers de la mode. Elles veulent toutes avoir un corps lisse sans tâches ni obstacles,tel la peau d'un nouveau-né.

Une femme va se démarquer et devenir célèbre par la suite, il s'agit de la québécoise Esther Calixte-Béa. Elle est de nationalité québécoise et d'origine ivoirienne . Ses poils sont devenus une fierté pour elle et aussi pour toutes les femmes qui sont dans le même cas qu'elle .

C'est à 11 que la jeune dame de 24 ans remarque qu'elle est très poilue. Cela la rendait différente des autres . c'est à partir de ce moment qu'elle a commencé à s'épiler pour être à l'aise lorsqu'elle serait tentée de mettre une robe .

Cette pilosité l'a privé de plusieurs plaisirs de la vie. Esther Calixte ne se rendait pas à la piscine ou à des fêtes entre amies à cause d'un sentiment de honte qui habitait son fort intérieur .

C'est alors qu'au cours d'un échange avec l'une de ses tantes , elle a découvert qu'elle provenait de l'ouest de la Côte d'Ivoire. Son origine appartient au peuple Wê, un peuple dont les individus sont très poilus et leurs poils est un symbole de beauté et non de honte.

C'est partant de ces différents constats qu'Esther va commencer à s'habituer et à accepter son corps tel qu'il est . En 2019 Esther lance son projet The Lavender , lorsqu'elle découvre le mouvement Januhairy-contraction de "Janvier et Poil" , un projet qui a pour but de briser le tabou qui gravite autour de la pilosité feminine .

Aujourd'hui ,elle s'assume plus que jamais . A 24 ans la jeune femme née à Longueuil, d’origine haïtienne et ivoirienne, mène un combat: faire voler en éclats le tabou de la pilosité féminine. Elle pose même pour la couverture du magazine Glak Humour . A cet effet , elle a dit : <<Je n’avais jamais vu une femme en couverture d’un magazine avec des poils sur la poitrine. Et c’est moi! Je n’aurais jamais pensé que moi je pourrais faire la différence>>.


Esther Calixte Béa est un exemple et une force qui doit pousser toute femme poilue à s'assumer . On ne décide pas d'avoir une pilosité qui dérange,on nait avec . Si l'on ne s'accepte pas tel qu'on ait , on finira par se haïr et commettre des actes regrettables.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires