Sign in
Download Opera News App

 

 

Dissolution du GPS : Soro Guillaume entre encore en rébellion

Le 23 juin 2021, Guillaume SORO et ses coaccusés, ont été déclarés coupables pour "atteinte à la sécurité de l'état" dans le cadre d’un jugement rendu par le tribunal criminel d'Abidjan. En plus son mouvement le GPS (Groupement et peules solidaires) regroupant plusieurs partis avec comme référent Guillaume Soro a été dissous.

Mais contre toute attente un communiqué signé par Maître Affoussy Bamba circulant sur les réseaux sociaux notamment sur le site AFRIKSOIR.net rejette toute dissolution du GPS et affirme que le GPS a le droit de continuer ses activités.

Maitre Affoussy Bamba affirme que: "Il convient de rappeler que ni le réquisitoire introductif, ni supplétif du procureur de la république, ni l’ordonnance de transmission de pièces du doyen des juges d’instruction à la chambre d’instruction de la Cour d’Appel d’Abidjan, ni l’arrêt de renvoi et de mise en accusation devant le tribunal criminel susdit, n’ont mis en cause le mouvement GPS en qualité de coaccusé et ce, eu égard à l’article 95 de la loi N°2019-574 du 26 juin 2019 portant code pénal."

Ensuite elle ajoute que :"L’association GPS n’ayant donc pas été inculpée, ni poursuivie, ni renvoyée devant le tribunal, aucune peine complémentaire ni mesure de sûreté ne pouvait valablement lui être infligée, sauf à méconnaître les principes de légalité et de responsabilité pénale du fait personnel"

Au delà de ces différentes contradictions juridiques, nous constatons que le GPS est considéré comme une organisation criminelle par le gouvernement. Après le jugement du 23 juin 2021, l'association est devenue illégale. Maintenant si elle continue ses activités, elle deviendra une association rebelle et elle sera traitée comme telle par les juridictions ivoiriennes.

Content created and supplied by: Kpakebo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires