Sign in
Download Opera News App

 

 

Nouveau parti de Gbagbo - un journaliste Camerounais : "On en avait besoin, il défend l’Afrique"

Ce Samedi 16 Octobre, les projecteurs des médias du monde entier, seront braqués vers l’Hôtel Ivoire à Abidjan, où doit se dérouler le congrès constitutif du nouveau parti de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo.

 

L’événement cristallise les enjeux politiques du moment en Côte d’Ivoire, mais ailleurs en Afrique également, la nouvelle trouvaille du prédécesseur d’Alassane Ouattara, suscite visiblement de gros espoirs. Comme au Cameroun par exemple, où le président déchu de la crise postélectorale d’Avril 2011, jouit d’une popularité avérée.

 

 

A la veille de l’événement, dans la soirée de ce Vendredi 15 Octobre, Pierre Claver Nkodo, Directeur de publications du quotidien ‘’Horizons nouveaux magazine’’ et journaliste à Afrique Média, nous faisait des confidences sur les attentes, que selon lui, les militants panafricanistes Camerounais, ont de ce nouveau parti, connu jusqu’à lors sous l’appellation, de Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI).

 

‘’On en avait besoin. Le parti qui est en train d’être mis en place est un parti véritablement panafricaniste. Il défend l’Afrique que nous rêvons. La dimension panafricaniste du nouveau parti de Gbagbo devrait susciter des vocations au sein du landerneau politique Africain francophone. C’est le premier parti qui officiellement coiffe une casquette panafricaniste’’, commentait-t-il, le ton particulièrement enthousiaste.

 

Selon lui, ‘’C’est (Ndlr : Laurent Gbagbo) un homme politique mature. Après ses déboires avec Affi, il n’avait aucune raison de jeter l’éponge. C’est un homme qui fait de la politique pour le peuple et non pour lui-même’’.

Le discours de l’ex chef d’état Ivoirien, ce Samedi, devrait confirmer aux yeux de l’opinion publique Africaine, la stature de leader panafricaniste qu’il s’efforce d’incarner, selon les orientations idéologiques de son parti.

Raoul Mobio

 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires