Sign in
Download Opera News App

 

 

Les connaissances à avoir avant de se lancer dans l'élevage de poulets

Les connaissances nécessaires

Pour se lancer dans l'élevage des poulets, il faut se renseigner sur les différentes races de poulets (les races hybrides, les races locales et les races commerciales), le marché local de l'élevage, et la durée de vie des poulets de ferme. Les connaissances en matière d'alimentation pour volaille sont incontournables (généralement de la provende).

L'élevage le plus pratiqué est l’élevage en concentrations. Toutefois, il implique des besoins en produits industriels.

Pourtant, les poulets peuvent se se nourrir sur le sol. En effet, les volailles trouvent beaucoup de nourriture par elles mêmes (graines, insectes, asticots, herbe, …) qui sont d’excellentes sources alimentaires (protéines et minéraux notamment). Mais lorsqu’on enferme les volailles, elles ne peuvent plus accéder à cette source de nourriture, d’où les produits complémentaires, vitamines, minéraux, vaccins, etc. L'idéal serait d'élever les poulets en plein air pour éviter ces dépenses supplémentaires.

Comment apprendre?

L'élevage de la volaille ne demande pas de compétences particulières. Toutefois, il nécessite une grande expérience pour éviter de voir ses poulets mourir suite aux épidémies ou être attaqués par des ténébrions. Pour cela, on peut s'approcher des éleveurs et fréquenter les foires avicoles. Au besoin, on peut:

● Se former auprès des éleveurs de volailles (formations qualifiantes, accompagnement des réseaux agricoles)

● Choisir un positionnement commercial (concentration, bio, plein air…) et un réseau de distribution

● Identifier le terrain et les fournisseurs d’aliments et de poulailles

● Lister les besoins de démarrage et les dépenses courantes

● Elaborer les outils de communication

● Lancer la production

Combien faut-il?

Le montant total dépendra du nombre de poulets qu'on veut élever. Si le bâtiment d’élevage est disponible et que la main d’œuvre est familiale, il faut prévoir un minimum de 1850 FCFA, soit 2,82 % d’investissement par poulet produit en 45 jours répartis comme suit :

● Poussin………………..405 FCFA 21,89 %(le prix peut varier selon la période)

● Aliment……………….1 312,3 FCFA 70,94 %

● Produits vétérinaires….1 32,7 FCFA 7,17 %

● Total…………………..1 850 FCFA 100%

Quel équipement ou matériel?

Pour construire le poulailler, il faut choisir un espace à l’abri des intempéries et des prédateurs. Le poulailler doit se diviser en deux zones : l’enclos de promenade et l’abri pour dormir ou pour pondre (si on élève des pondeuses). La taille maximum du cheptel est de 3000 animaux par bâtiment. L'équipement du poulailler est constituée des abreuvoirs (pipette) et mangeoires, la litière (partie pondoir), les copeaux de bois et perchoir.

On peut prévoir un local de transformation si nécessaire, notamment pour transformer les oeufs en produits alimentaires. Cette seconde activité peut permettre de compléter les revenus. En outre, il faut procéder à un nettoyage régulier (au moins une fois par semaine).

Un stock d’alimentation à approvisionner régulièrement est également à prévoir. La consommation moyenne d'un poulet est de 135 g d’aliments et 200 ml d’eau par poule et par jour. Le nourrissage se fait plusieurs fois par jour, à des heures fixes.

NB: pour l'élevage des pondeuses, il faut noter qu’une poule en bonne santé peut produire plus de 220 oeufs par an ; sa productivité baissera au bout de 3 ans (penser à un achat régulier de poules pour équilibrer la moyenne d’âge).

Où s'approvisionner?

On peut trouver les poulets dans les marchés ou chez des éleveurs, et les poussins directement chez les accouveurs. Les foires avicoles sont un excellent moyen d'avoir des informations sur l'approvisionnement en matériel et en matières premières auprès des éleveurs.

Comment trouver de la clientèle?

La clientèle est constituée des ménages, des restaurants, et des revendeurs. Pour se faire une clientèle, on peut mettre en avant les spécificités de sa volaille (insister sur l'apport nutritionnel et les conditions d'élevage).

À quel volume/moment devient-on rentable?

La rentabilité d’un élevage de poules va dépendre de plusieurs facteurs:

● La taille de l’exploitation et le coût des investissements de départ

● Le poids du poulet

● Le coût d’achat des matières premières

● Le taux de perte (maladies, épidémies)

● Les vides sanitaires

● Le prix de vente du poulet et des oeufs (la marge sera meilleure en vente directe au consommateur.)

On peut commencer l'activité de la volaille avec une bande de 250 poussins. La marge est à réaliser sur le prix des poussins, les dépenses liées à l'élevage, à l'entretien de la ferme et à la main d'oeuvre (pour un début, l'activité ne nécessite pas une grande main-d'oeuvre).

Le prix de vente moyen d’un poulet varie de 3000 à 9000 FCFA et le prix de vente moyen d'oeuf est de 75 FCFA. Sur la base d'une marge de 1000 FCFA par poulet par exemple, et une vente de 200 poulets par jour, (en prenant en compte les possibles pertes liées à l'activité) on peut réaliser un chiffre de 200 000 FCFA en moyenne par jour. À cela s'ajoute la vente des oeufs et de la fiente de poulet comme engrais

Content created and supplied by: Pronosticsport (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires