Sign in
Download Opera News App

 

 

Hamed l'éléphant continue de faire des dégâts : et si on le vendait à la France ?


Hamed l'éléphant, le gigantesque pachyderme qui a régné dans la région de Guitry durant plusieurs années en créant des misères aux populations, n'a pas fini de faire parler de lui, dans le mauvais sens. Transféré dans la réserve privée du N'zi River Lodge, depuis une dizaine de mois, où l'on a estimé qu'il ne serait plus hostile, Hamed, sortant de son cadre naturel à lui réservé, a continué à faire des dégâts en détruisant les biens des habitants de la localité : ce sont des plantations qu'il a détruites, des hangars qu'il a saccagés, des voitures et des motos qu'il a démolies.


Face à cette récidive et aux menaces de la population qui, pour se protéger, n'exclut pas d'abattre l'animal par arme à feu ou avec un poison, l'on est forcé de se demander si nous disposons vraiment des moyens appropriés pour nous occuper d'Hamed en Côte d'Ivoire. Et si on le vendait à la France ? Ne rions pas de cette ironie, la suggestion est sérieuse pour la protection de l'animal surtout que nous savons que les occidentaux sont mieux outillés pour faire face à n'importe quel animal rebelle en le maintenant en sécurité, épanoui dans un cadre idoine.


Nous apprenons que les autorités ivoiriennes envisagent de construire une clôture afin de quadriller Hamed dans son espace et l'empêcher ainsi d'approcher les superficies humaines. Tout ce que nous espérons c'est que cette idée permette d'aller au dénouement. Dans le cas contraire la seule alternative qui nous restera sera de léguer ce gargantuesque éléphant à un pays développé.


LCB

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires