Sign in
Download Opera News App

 

 

Un conseiller de Soro se confesse : "Je demande pardon à Laurent Gbagbo de l'avoir combattu"

(El Hadj Mamadou Traoré, conseiller de Guillaume Soro séduit par les actions du président Laurent Gbagbo en faveur de son mentor, lui demande pardon pour l'avoir combattu/Photo Archives)

Depuis son retour en Côte d’Ivoire, le président Laurent Gbagbo s’est résolument engagé dans une logique de réconciliation et de cohésion nationale. A cet effet, il a rencontré successivement les présidents Bédié et Ouattara. Auprès de son successeur, le Woody aurait plaidé le cas de l’ex-Premier ministre Guillaume Soro. Une action qui a séduit des proches de Soro dont El Hadj Mamadou Traoré qui a réagi en ces termes ; « Je demande pardon à Laurent Gbagbo de l'avoir combattu ». 

Selon des informations, au cours de cette entrevue du 27 juillet 2021, entre les deux personnalités, le fondateur du FPI aurait plaidé le cas de l’ex-Premier ministre auprès du président du RHDP, dans le sens de revoir sa position vis-à-vis de son ex-allié.

Selon El Hadj Mamadou Traoré, conseiller de Guillaume Soro, Koné Katinan porte-parole du président Gbagbo qui était samedi à une cérémonie à Niakara, aurait révélé que son mentor a demandé au chef de l’exécutif de se pencher sur le cas de son ancien Premier ministre afin que ce dernier puisse revenir en Côte d’Ivoire.

Pour El Hadj Mamadou Traoré, « à travers cette démarche, Laurent Gbagbo a démontré qu'il n'est pas un homme rancunier. Il n'est pas méchant. Une fois de plus, je demande pardon à Laurent Gbagbo de l'avoir combattu », a-t-il confessé dans une communication publiée ce samedi 14 août 2021 sur sa page.

Car dira-t-il, Guillaume Soro a attaqué deux fois Laurent Gbagbo, le 19 Septembre 2002 et pendant la crise post-électorale, de décembre 2010 à Avril 2011.

« Mais malgré cela, après qu'il ait passé 10 ans en prison à la CPI, c'est Laurent Gbagbo qui défend la cause de Guillaume Soro, auprès de celui que tous considèrent comme le "père" de Bogota (Guillaume Soro, ndlr) », a soutenu ce proche de Soro.

« Si je dis que cela ne me fait pas mal et honte j’aurais menti. Je me suis trompé de combat en croyant mener le bon combat qui était celui de la recherche de la démocratie vraie et d'un Etat de droit », a-t-il regretté.

Et de conclure en ces termes « Je constate malheureusement que la gouvernance de Laurent Gbagbo, en matière de démocratie et de mise en place d'un Etat de droit, était meilleure ».

Y.K  

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

fpi guillaume soro laurent gbagbo rhdp traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires