Sign in
Download Opera News App

 

 

Andre Silver Konan à l'opposition: “notre chère opposition n'avait pas de stratégie cohérente”

« Tout ce qui nous restait comme solution, c’était la rue, c’était le boycott, la désobéissance civile avec tous les risques que cela comportait. Mais nous avons accepté de prendre ces risques parce que l’avenir de la Côte d’Ivoire en dépendait. Cependant, nous connaissons le bilan au plan humain, matériel et nous savions que ce n’était pas la meilleure solution », a laissé entendre pascal Affi N'guessan.

En effet, le mardi 23 février à Port-Bouët, lors de l'investiture des candidats du FPI de cette commune qui s'est tenue au foyer des jeunes d'Adjouffou, le président légal du FPI Affi N'guessan a reconnu que la désobéissance civile n'était pas la meilleur option.

Suite à ces propos du président du Front Populaire Ivoirien, le journaliste d'investigation qui avait toujours estimé que l'opposition est en panne de stratégie est revenu à la charge.

«Si si, vous avez bien lu. Si jusque-là, vous ne me croyiez pas, quand je vous disais que notre chère opposition n'avait pas de stratégie cohérente, cette révélation doit au moins achever de vous convaincre. Pourquoi je le disais ? Ce n'était pas de divination, il suffisait d'observer leurs pas, de faire de la prospective quand face à un acte qu'elle posait et on pouvait aisément conclure qu'il n'y avait pas de perspective réaliste. Bref. Yako aux plus de 85 morts de la crise électorale en Côte d'Ivoire !», a indiqué le journaliste.


KamB.jr


https://www.facebook.com/204363626303349/posts/5129378287135167/

Content created and supplied by: KamB.jr (via Opera News )

FPI Affi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires