Sign in
Download Opera News App

 

 

Homosexualité : le terme “orientation sexuelle” pose problème pour le PDCI, son appel au Peuple

© Le groupe parlementaire PDCI-RDA à l'Assemblée nationale, Ph d'archives


Longtemps demeurée un tabou, la question de l'homosexualité est revenue au goût du jour en Côte d'Ivoire depuis le 28 octobre 2021. Jour où les députés ivoiriens ont examiné un projet de loi portant révision du Code pénal. La réaction du groupe parlementaire EDS n'a pas permis de faire retomber la polémique qui était déjà vive. La mention “orientation sexuelle” a rapidement fait l’objet d’un amalgame pour ce groupe parlementaire qui demandait le retrait de ce terme dans le texte de loi car selon lui, il entraînerait la légalisation de l'homosexualité en Côte d'Ivoire.

Après EDS, le groupe parlementaire PDCI-RDA est monté au créneau à travers une déclaration alors que les députés de l'Assemblée nationale, seront de nouveau appelés à examiner en plénière, le mardi 30 novembre prochain notamment sur un projet de loi qui implique ce sujet. Selon ce groupe parlementaire, la prescription, en visant l’orientation sexuelle, tend d’élever au rang de norme légale et sociale admise l’homosexualité, la pédophilie, la zoophilie et autres. Le groupe parlementaire PDCI considère en effet que la disposition de cette prescription, comme cachée dans la longue nomenclature des cas conduisant à la discrimination, et dénonce une volonté manifeste de la dissimuler.

« Et pour cause, l’orientation sexuelle visée est dangereuse parce qu’elle est un fourre-tout dans lequel se retrouveraient toutes les pratiques contre-nature et autres déviances sexuelles de la société. La prescription, en visant l’orientation sexuelle, tend en réalité et ce, d’une façon indirecte, d’élever au rang de norme légale et sociale admise l’homosexualité, la pédophilie, la zoophilie et autres. Il ne peut y avoir d’orientations sexuelles en Côte d’Ivoire car il n’existe qu’une seule norme : la relation sexuelle consentie entre un homme et une femme », a-t-il expliqué.

S'appuyant donc sur les valeurs morales qui fondent Nation ivoirienne, le groupe parlementaire PDCI pense qu'il ne s’agit point ici de « pavoiser car ce retrait ne peut être regardé comme une victoire politique d’un camp sur un autre. La bataille qui est plus importante est ailleurs ». C'est pourquoi, il appelle le peuple à s'unir pour faire barrage à cette énième « tentative de légalisation de l’Homosexualité dans notre pays ».


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

Côte d'Ivoire PDCI RDA

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires