Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso : des manifestants veulent le Général Gilbert Diendéré

Les contestations populaires qui ont gagné plusieurs villes du Burkina Faso depuis samedi 27 novembre ne semblent pas faiblir, malgré l'interdiction par les autorités. Pas même l'intervention télévisée du Président Roch Marc-Christian Kaboré le jeudi 25 novembre. Le chef de l'État a promis des actes, face aux attaques terroristes qui constituent l'une des raisons principales des manifestations.

Des partis politiques, mouvements et organisations de la société civile qui battent le pavé dénoncent l'insécurité due au terrorisme ainsi que la corruption.

En effet, plusieurs attaques ont eu lieu dans le pays ces dernières semaines, faisant des dizaines de morts. Face à la recrudescence de ces attaques, la population estime que les autorités ne font pas assez pour assurer la protection des civiles. Certains manifestants exigent la démission du président. Lors de ces marches où les slogans et autres expressions de ras-le-bol s'expriment sur des pancartes, une image a circulé depuis le déclenchement de ce mouvement d'humeur.

Un poster du général déchu Gilbert Diendéré a été brandi au milieu d'un groupe de manifestants. Ces derniers demandent la libération de l'ex-compagnon de Blaise Compaoré, l'ancien chef de l'État burkinabè qui a trouvé refuge en Côte d'Ivoire, après sa chute du pouvoir le 31 octobre 2014, sous la pression populaire. À la suite, le Général Gilbert Diendéré, l'un de ses fidèles compagnons a été arrêté et emprisonné pour tentative de coup d'État, selon les autorités burkinabè. Elles affirment que le projet visait à rétablir au pouvoir Blaise Compaoré. Ce chef d'armée est aussi entendu dans l'affaire de l'assassinat du capitaine Thomas Sankara, le 18 octobre 1987. Le procès s'est ouvert à Ouagadougou le 11 octobre dernier.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

burkina faso gilbert diendéré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires