Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Gbagbo doit avouer ses crimes" : Amadou Coulibaly évite-t-il le procès du camp Ouattara ?

A la faveur de la conférence de presse consécutive au Conseil des ministres tenu ce mercredi 1er décembre 2021, Amadou Coulibaly, ministre de Communication, porte parole du gouvernement, s'est prononcé sur la demande de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo de libérer les détenus militaires emprisonnés depuis la crise postelectorale de 2010-2011.

Amadou Coulibaly s'interroge sur un aveu de la responsabilité de Laurent Gbagbo qu'il invite à avouer ses crimes arguant que l'aveu est la reine des preuves.

D'emblée, il semble logique que des hauts gradés de l'armée ivoirienne sous Laurent Gbagbo n'ont pu commettre des crimes de leur propre chef. C'est un truisme d'affirmer que Laurent Gbagbo, alors chef de l'État, est le donneur d'ordres. Du reste, pourquoi Laurent Gbagbo, condamné à 20 ans d'emprisonnement, est-il toujours en liberté ?

Pour entrer dans le vif du sujet, la Justice internationale, mieux outillée selon le régime Ouattara, a jugé qu'il n'y avait pas de projet commun du camp Gbagbo d'éliminer une population ciblée. De ce fait, les crimes commis par le camp Gbagbo relèvent de la défense des institutions étatiques. Partant de ce principe, l'acquittement de Laurent Gbagbo est synonyme de libération des militaires qui agissaient sous son autorité.

Cependant, la sortie musclée du porte parole du gouvernement tend à faire croire que seuls les militaires loyalistes ont commis des crimes de sang. Quand est-il de la responsabilité du camp Ouattara dans ces crimes ? Les ex-commandants de zone où forces pro-Ouattara descendus du Nord sur la capitale économique ivoirienne sont-ils exempts de tout reproche ? Y-a-t-il un camp coupable et un autre innocent dans cette crise postelectorale 2010-2011 ?

Si le porte parole du gouvernement attend les aveux de Laurent Gbagbo, pourquoi le régime d'Abidjan n'attend-t-il pas ceux de Guillaume Soro avant d'émettre un mandat d'arrêt international contre lui ? Bref le rapport de la CDVR, rangé dans les tiroirs rappelle que les deux camps protagonistes ont leur part de responsabilité dans ces crimes.


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

Amadou Coulibaly Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires